CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Guerre des chefs

UPG : le duel fratricide Mboumba Nziengui vs Moubamba à son paroxysme ?

UPG : le duel fratricide Mboumba Nziengui vs Moubamba à son paroxysme ?
La bataille entre les deux hommes est ouverte ! © 2015 D.R./Info241

Rien ne va plus au sein de l’aile de l’Union du Peuple Gabonais (UPG) dirigée jusqu’à samedi par Mathieu Mboumba Nziengui. Au point où l’on ne saurait apprécier avec discernement les fonctions définitives des deux principaux responsables du parti. La bataille pour la tête de ce parti historique est plus que jamais âprement disputée par son secrétaire général, Bruno Ben Moubamba et le secrétaire exécutif, Mathieu Mboumba Nziengui, par ailleurs première personnalité du parti. Le parti fondé par feu Pierre Mamboundou est plus que jamais en flammes !

Moov Africa

La guerre entre Bruno Ben Moubamba (Secrétaire général) et Mathieu Mboumba Nziengui (Secrétaire Exécutif) a éclaté mardi avec la suspension prononcée par le second pour « fautes graves » et indiscipline du premier. L’éminent Bruno Ben Moubamba, avait contesté cette décision avant d’organiser une assemblée générale extraordinaire hier qui a réunit 8 des 9 fédérations du parti. Cette AG organisée par le « putschiste » Bruno Ben Moubamba qui avait promis jeudi de chasser Mboumba Nziengui de l’UPG est donc passé à l’action. L’AG extraordinaire tenue ce samedi a eu ainsi pour mission pour « démettre » de ses fonctions Mathieu Mboumba Nziengui et l’organisation du congrès pour début avril prochain. Rien que ça !

Les deux leaders lors d’une précédente sortie publique

Dans une interview accordée à nos confrères de GabonActu.com, Mathieu Mboumba Nziengui absent lors de cette AG extraordinaire, sort de sa réserve et conteste à son tour les décisions de cette assemblée générale le destituant de son poste de n°1 du parti. Pour lui « Ce qu’il vient de se faire est une mascarade. Ca fait partie des agitations de monsieur Bruno Ben Moubamba qui est quelqu’un que j’ai suspendu pour des fautes lourdes. Et il s’agite, moi je ne me suis pas encore exprimé sur les raisons de la suspension que je lui ai infligée. Donc c’est quelqu’un qui a des relents de putschiste ».

Avant de revenir sur les contours de l’entrée dans le parti de l’ancien vice-président de l’Union nationale : « Moubamba venait pleurnicher pour que je l’accepte comme adhérent à l’UPG alors que les hiérarques du parti n’en voulaient pas. Ils étaient pressentaient qu’il allait être une mauvaise épine aux pieds de l’Union du Peuple Gabonais. J’ai eu pitié de lui et je l’ai recruté. En retour, il me dénigre, il fait dans la diffamation ».

Au vu de ces déclarations, la sereinité n’est pas prête de revenir dans cette famille politique dont le positionnement dans l’opposition est pour l’heure atypique, loin des clartés que l’on reconnaissait naguère à Pierre Mamboundou. D’autant que le n°1 déchu promet une conférence de presse dans les tous prochains jours pour clarifier la situation du n°2 déchu lui aussi mais réhabilité ensuite. Vous avez dit quiproquo ?

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article