CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Violences

Une trentenaire sectionne la langue de son concubin lors d’ébats sexuels forcés

Une trentenaire sectionne la langue de son concubin lors d’ébats sexuels forcés
Une trentenaire sectionne la langue de son concubin lors d’ébats sexuels forcés © 2014 D.R./Info241

Une femme d’une trentaine d’années environ a sectionné la langue à son concubin à l’aide des dents lors des rapports sexuels forcés la semaine dernière à Bateva, bourgade située à une quarantaine de kilomètres de Lambaréné, le chef-lieu de la province du Moyen-Ogooué (Centre du Gabon).

Moov Africa

Selon une source autorisée, l’incident se serait produit lorsque la victime, âgée d’une quarantaine d’années, est rentrée nuitamment à son domicile en état d’ivresse. Après avoir exprimé son désir d’avoir rapport sexuel, sa compagne s’y est montrée réfractaire, prétextant de son haleine avinée.

Tenant coûte que coûte à faire l’amour, le quadragénaire s’est mis à brutaliser sa partenaire, lui ouvrant la bouche de force avant d’y introduire sa langue dans le dessein de l’exciter. La jeune femme, énervée, a fortement mordu l’organe, le sectionnant partiellement. Le quadragénaire grièvement blessé a poussé un cri de détresse.

Lorsqu’il est sorti de la chambre, il saignait à flots de la bouche. Il a été immédiatement transporté à l’hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné pour recevoir des soins intensifs. Quant à sa compagne, elle a été interpellée puis placée en garde à vue par la brigade de gendarmerie de la sous-préfecture de Makouké .

Source : Jonas Moulenda

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article