CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Engin explosif

Une grenade abandonnée par les forces de l’ordre à l’origine d’un drame à Port-Gentil

Une grenade abandonnée par les forces de l’ordre à l’origine d’un drame à Port-Gentil
La principale victime de cette explosion, sur son lit d’hôpital © 2021 D.R./Info241

Dimanche ensanglanté dans la capitale économique gabonaise. Alors que le ministère de la Défense nationale a reconnu hier, à mots voilés, une bavure policière dans la ville en marge du mouvement des casseroles, voilà qu’un nouveau drame touche Port-Gentil. Cette fois, selon les autorités judiciaires, c’est l’explosion d’une grenade assourdissante laissée par les forces de l’ordre qui aurait causé des blessures graves à deux jeunes fidèles d’une église de réveil peu après 16h.

Moov Africa

Lire aussi >>> Casseroles : les autorités gabonaises avouent à demi-mot une bavure policière à Port-Gentil

Une grenade assourdissante vient de causer d’importants dégâts humains, confondue par l’assistance d’une église à un jouet. Ce dimanche après-midi, l’église Bethel située au Trois-Filaos, dans le 2e arrondissement, a vu deux jeunes de 24 ans être envoyés à l’hôpital. Les victimes, un jeune homme et une jeune fille en classe de terminale, auraient ramassé l’objet dangereux oublié par les forces de l’ordre, selon la version des autorités judiciaires.

Une vue des lieux après le drame hier

L’objet explosif aurait été introduit dans l’assemblée dominicale par un fidèle. Etant passé entre plusieurs mains, personne ne se doutait de la dangerosité de cette grenade confondue à un jouet inoffensif. C’est dans les mains de Yann Grele Engonga Engonga que l’engin détonera. Conduit dans une clinique, il perdra l’usage de ses 10 doigts face à l’ampleur de la détonation surprise. Une autre fidèle, Anne Laure Elie Onanga, qui se trouvait près de lui, sera elle conduite au centre hospitalier régional de Ntchéngué.

Un incident qui vient une nouvelle fois relancer le manque de professionnalisme des agents de forces de l’ordre qui abandonnent dans les coins de la ville des engins explosifs. En raison notamment des évènements survenus depuis jeudi dans la ville. Deux jeunes sont désormais les victimes vivantes de cet infortune qui sera désormais gravé de marbre dans leur vie. Surtout que le jeune homme, principal victime, a perdu l’usage de ses deux mains.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article