CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Maltraitance scolaire

Un jeune activiste gabonais arrêté à Mandji pour diffamation

Un jeune activiste gabonais arrêté à Mandji pour diffamation
Un jeune activiste gabonais arrêté à Mandji pour diffamation © 2015 D.R./Info241

Thibaut Guindamba un jeune activiste gabonais d’une vingtaine d’années, a été arrêté ce samedi matin à Mandji, dans la province de la Ngounié. Alors qu’il devait être entendu pour une affaire de diffamation à propos d’un cas de maltraitance scolaire, l’activiste aurait été incarcéré sans aucune autre forme de procès dans les locaux de la gendarmerie de la localité.

Moov Africa

Selon son entourage, la brigade de gendarmerie de Mandji l’aurait enfermé sur instruction d’un enseignant et de certains élus locaux, excédés par ses dénonciations. Vendredi, le jeune activiste avait reçu une convocation pour diffamation d’un directeur d’école qui aurait maltraité un des ses élèves dont les parents ne se seraient pas acquitté des 250 F.CFA restant à ses frais d’inscription dans l’établissement catholique.

Une photographie de la convocation de la gendarmerie locale

Sur sa page Facebook, évoque un directeur "criminel". Les faits se seraient déroulés le 29 octobre. Le directeur de l’école catholique, Francis Mayombo, aurait "battu sauvagement un élève de 7 ans devant toute la classe". La cause de cette colère démesurée serait, selon l’activiste, les 250 FCFA restant à payer sur les 5.250 F.CFA de frais d’assurance.

Lorsque Thibaut Guindamba s’est présenté à la gendarmerie, il aurait été immédiatement jeté en cellule sans avoir été auditionné. « Dès son arrivée, les gendarmes lui ont arraché son téléphone portable pour qu’il ne donne pas l’alerte. Puis, ils l’ont enfermé », a avancé une source citée par le blog Gabon24.

A Mandji, il se susurre que Thibaut Guindamba était dans le viseur de la galaxie politique locale depuis plusieurs mois. Le maire de Mandji, Jacard Mougoula avait tenté de le faire arrêter il y a deux mois, après une dénonciation par l’activiste d’un détournement de plusieurs millions de F.CFA à la mairie de la localité.

L’élu local avait dû reculer devant la pression exercée par d’autres activistes et des habitants de Mandji. Il se raconte à Mandji que des élus locaux ont instrumentalisé un enseignant de l’école catholique de la localité pour porter plainte contre le jeune Guindamba dont ils veulent la tête depuis plusieurs mois.

[MISE A JOUR A 18h30] Thibaut Guindamba a finalement été libéré aux alentours de 18h00 après avoir passé toute la journée en cellule. Joint par Info241, l’activiste a évoqué une simple relaxe dans cette affaire ombreuse qui suit toujours son cours.

Avec Gabon24

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article