Libreville, le
jeudi 5 août 2021

CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 26 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 163 +0

Situation vaccinale

Première dose 59 315
Seconde dose 40 925

% de la population

2,85%
1,97%

Situation globale

64 -4 40 925 25 370 +26
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Conspiration

Un conseiller d’Ali Bongo aurait tenté d’assassiner un journaliste gabonais

Un conseiller d’Ali Bongo aurait tenté d’assassiner un journaliste gabonais
Un conseiller d’Ali Bongo aurait tenté d’assassiner un journaliste gabonais © 2015 D.R./Info241

Depuis des semaines, le journaliste Jonas Moulenda n’a cessé d’alerter l’opinion nationale et internationale sur les menaces qui pèsent sur sa personne. Au cours du mois dernier, ce porte-voix des « sans-voix » s’est vu agressé par un nouveau sénateur à l’Assemblée nationale. Et pour couronner le tout, il se retrouve au garde à vu dans l’un des locaux de la police judiciaire gabonaise.

Moov Africa

Le week end écoulé, le journaliste a révélé qu’un conseiller d’Ali Bongo, Alfred Nziengui Madoungou, aurait tenté de l’assassiner à Kye-Ossi, une ville-frontière Camerounaise. Un scénario digne d’un film hollywoodien avec un Jack Bauer à la gabonaise.

Nous vous épargnons des détails qui sont explicités sur son profil facebook, toujours est-il que notre Jack Bauer s’est retrouvé nez-à-nez avec ce commanditaire présumé de crimes rituels du sud et onze de ses sbires. Il a eu sa vie sauve grâce au personnel de l’hôtel. Avec ces preuves accablants, ne nous sommes-nous pas tentés de dire que nous sommes dirigés par un groupuscule de gangsters à la tête d’un état qui ressemblerait au far West prêt à tuer leurs dénonciateurs pour taire leurs atrocités de crimes rituels ?

Pourquoi Nziengui Madoungou va jusqu’à salir la réputation du Gabon dans les pays voisins pour obtenir la « tête » d’un journaliste qui ne fait que son travail ? Tous les journalistes gabonais doivent devenir des béni oui oui pour plaire à un pouvoir sans loi ni foi ? Le Gabon devient un pays où les commanditaires de crimes rituels règnent en maître absolu en tout impunité. Comment peut on compter sur un pouvoir qui encourage les agissements malsains de ses collaborateurs alors que ces derniers sont censés montrer le bon exemple au peuple ? Ali ne devrait t-il pas faire démissionner le cas Madoungou quand on sait les preuves qui l accablent ? Pourquoi le gouvernement et surtout le parlement gabonais restent-ils sourds et muets sur ces injustices qui subissent ceux qui dénoncent les faits sociaux qui minent notre pays.

Ces représentants du peuple ne devraient ils pas condamner avec la dernière énergie des membres du pouvoir d’Ali Bongo ? Ne sommes nous pas entrain de replonger dans un pouvoir où seul le système Bongo-PDG règne en maître absolu et la liberté d’expression devient alors un crime contre ce pouvoir ? Finalement, le Gabon est-il dirigé par une mafia ?

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article