CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Marée noire

Total Gabon nie toute responsabilité dans la pollution des plages de Port-Gentil

Total Gabon nie toute responsabilité dans la pollution des plages de Port-Gentil
Total Gabon nie toute responsabilité dans la pollution des plages de Port-Gentil © 2015 D.R./Info241

Dans un de nos articles daté du 30 mars dernier, nous avions relayé la frayeur des habitants du quartier PG2 de Port-Gentil quant à l’apparition d’une probable pollution aux hydrocarbures. La direction de Total Gabon a aussitôt réagi pour nous signifier sa non-implication dans ce phénomène et dénier la véracité de ces informations.

Moov Africa

Selon le service de communication de la filiale du groupe français Total, l’entreprise n’a « enregistré d’incident sur nos installations offshore de nature à entraîner une pollution du littoral ». Non sans avoir marqué sa stupéfaction quant à notre article.

Dans celui-ci, nous n’affirmions pas la « responsabilité » de Total Gabon mais qu’elle était avancée en conjecture à l’observation du phénomène chez les populations de ce quartier de la capitale économique qui se situe à quelques encablures des installations offshore de l’entreprise.

Pour sa défense, poursuit le leader de l’exploitation pétrolière au Gabon, « Total Gabon, entreprise citoyenne et engagée apporte également, chaque fois que nécessaire, ses compétences et ses services pour la gestion d’incidents environnementaux hors de son périmètre d’activité ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article