Détournement de fonds publics

Tanasa et son adjoint écopent de 12 et 10 ans de prison et d’une amende record de 20 milliards

Tanasa et son adjoint écopent de 12 et 10 ans de prison et d’une amende record de 20 milliards
Tanasa et son adjoint écopent de 12 et 10 ans de prison et d’une amende record de 20 milliards © 2022 D.R./Info241

La justice gabonaise gabonaise a livré ce mercredi son verdict dans l’affaire opposant l’Etat gabonais à 3 anciens cadres de la société pétrolière Gabon Oil Company (GOC). Ainsi, après 3 jours de procès devant la cour criminelle spécialisée, Christian Patrichi Tanasa Mbadinga administrateur directeur général et son adjoint Jérémie Ayong Nkodjé Obame ont été reconnus coupables de complicité de détournements de fonds publics. Ils ont écopé de 12 et 10 ans de prison. La trésorière Geaurge Elsa Carelle Ndemengane Ekoh a quant à elle été acquittée.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Procès GOC : Ali Bongo arrosait de milliards ses fidèles collaborateurs dont son fils Noureddin !

Christian Patrichi Tanasa Mbadinga et Jérémie Ayong Nkodjé Obame ont été fixés sur leur sort judiciaire. Malgré avoir révélé que l’entreprise servait de caisse noire à plusieurs activités des tenants du palais présidentiel dont la femme d’Ali Bongo et son fils Noureddin, ces accusations ont été balayées d’un revers de la main par la cour car jugées sans fondement. Ce qui a permis de prononcer les sentences contre les trois responsables.

Une vue des avocats de la défense

Ainsi, l’ancien ADG de la GOC Christian Patrichi Tanasa Mbadinga a été reconnu coupable des faits qu’il lui étaient reprochés : complicité de détournements de fonds publics et blanchiment de capitaux. Il a été condamné à 12 ans de prison pour ces faits assortie d’une amende de 76 millions. En plus de celle-ci, il devra reverser comme son adjoint, la bagatelle somme de 20 milliards à l’Agence judiciaire de l’Etat (AJE) qui s’est constituée partie civile dans cette affaire de partage de deniers publics.

Lire aussi >>> Procès GOC : Sylvia Bongo et sa fondation épinglées pour des centaines de millions perçus !

Quant à Jérémie Ayong Nkodjé Obame, ADG adjoint, il a été reconnu coupable que de complicité de détournements de fonds publics. Il a écopé de 10 ans de prison pour ces faits et à 60 millions d’amende. Il devra aussi reverser 20 milliards à l’AJE. C’est finalement Geaurge Elsa Carelle Ndemengane Ekoh, la trésorière de la GOC, qui s’en sort totalement blanchie. Elle a été acquittée de toutes les charges pesant sur elle. Malgré les sommes faramineuses dont auraient profité de hauts cadres du palais présidentiel, l’affaire devrait s’arrêter là.

Les avocats des deux mis en cause n’ont pas manqué de dénoncer les actes de torture et d’humiliation subis par le principal accusé Christian Patrichi Tanasa Mbadinga. Tout comme l’absence du rapport de la cour des comptes pour apprécier la comptabilité publique de l’entreprise d’Etat. Des requêtes restées lettres mortes qui devraient resurgir dans un probable pourvoir en cassation. Affaire à suivre.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article