CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Obsèques

Sauvagement assassinée à son domicile, sœur Lydie Oyane sera inhumée ce vendredi

Sauvagement assassinée à son domicile, sœur Lydie Oyane sera inhumée ce vendredi
Sœur Lydie Oyane, tuée à son domicile le 20 mars dernier à Libreville © 2020 D.R./Info241

Son meurtre avait ému la communauté catholique et au-delà. Sœur Lydie Oyane Nzoughe tuée en mars dernier lors du cambriolage de son domicile à la Fraternité Saint Jean de Libreville, sera inhumée ce vendredi 8 mai à 10h à Libreville. C’est ce qu’indique un communiqué de l’archevêché de Libreville, parvenu hier à la rédaction d’Info241. La sortie du corps de la religieuse défunte est prévue pour ce jeudi après-midi.

Moov Africa

Lire aussi >>> Une religieuse retrouvée morte à la Fraternité Saint Jean de Libreville

Sœur Lydie Oyane Nzoughe, responsable du centre d’accueil des personnes âgées abandonnées par leurs familles dénommé Fraternité Saint Jean, sera inhumée ce vendredi matin « dans la plus stricte intimité ecclésiale et familiale ». Tuée vraisemblablement par un proche, Romantique Peter Bilingbi qui a d’ailleurs confessé ce meurtre à un prêtre, la religieuse à la bonté d’âme avait été retrouvée morte le 20 mars dernier à la Fraternité Saint Jean.

Après plusieurs semaines passées à la morgue, le corps de sœur Lydie Oyane quittera la maison des pompes funèbres cet après-midi à 15h, selon le programme des obsèques communiqué par l’archevêché de Libreville. Suivra ensuite à 17h, une messe à la Fraternité Saint Jean, dans la plus stricte intimité ecclésiale et familiale, souligne le communiqué. Cette première journée sera close à l’issue d’un « office des défunts », suivi d’un recueillement religieux et familial qui débutera à 19h.

Lire aussi >>> Meurtre de sœur Lydie Oyane : un cambriolage qui aurait mal tourné ?

Sur les circonstances de sa disparition, le coupable présumé Romantique Bilingbi avait indiqué s’être introduit dans son domicile dans la nuit du 19 au 20 mars dans le but de la cambrioler après avoir repéré les lieux dans la journée. Démasqué par sa victime, son bourreau la ligotera les pieds et les mains avant de lui mettre une corde autour du cou. Il se serait ensuite emparé d’une somme de 130 000 francs, de deux téléphones portables et d’un trousseau de clés. Avant de prendre la fuite à bord du véhicule de sa victime.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article