CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Rentrée des classes

Rentrée scolaire : débuts timides des cours dans les établissements gabonais

Rentrée scolaire : débuts timides des cours dans les établissements gabonais
Rentrée scolaire : débuts timides des cours dans les établissements gabonais © 2015 D.R./Info241

La rentrée des classes pour l’année 2015-2016 a plutôt démarré timidement ce 5 octobre sur l’ensemble du territoire national. Dans plusieurs établissements secondaires publics de Libreville, l’heure était encore à la réinscription des anciens et l’inscription de nouveaux élèves, notamment pour ceux de la classe de 6ème qui foulent pour la première fois le pied dans l’univers du second cycle.

Moov Africa

Lire aussi >>> Rentrée des classes au Gabon : le calendrier scolaire 2015-2016 dévoilé !

« La rentrée des classe est comme un avion qui s’envole, ça prend du temps. Les parents ne respectent pas les chronogrammes. Nous faisons une rentrée progressive, c’est-à-dire par niveau. Aujourd’hui, nous, nous sommes occupés des classes de 4ème, mardi c’est le tour des classes de 5ème et mercredi les classes de 6ème. Lors de ces différents entretiens les élèves vont recevoir des orientations de leurs professeurs principaux  », a déclaré le principal du Collège d’enseignement secondaire (CES) Léon Mba, Pamphile Toung à nos confrères de l’AGP.

Dans son discours à la veille de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education nationale, Florentin Moussavou, a placé cette année scolaire sous le signe du dialogue social avec les partenaires sociaux.

Cette rentrée des classes est l’une des rares qui s’est effectuée sans boycott immédiat des enseignants. Les syndicats du secteur ont donné un mois de répit aux autorités de tutelle pour s’imprégner des dossiers et régler notamment les primes des examens restés impayés. L’autre point d’achoppement avec les syndicats est l’intégration de certains enseignants du primaire et la revalorisation de leur salaire. Toute chose qui place la nouvelle année sous la menace prochaine de soubresauts.

Avec AGP

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article