CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Passage à 9 chiffres

Quand la nouvelle numérotation téléphonique gabonaise plonge les usagers dans le désarroi

Quand la nouvelle numérotation téléphonique gabonaise plonge les usagers dans le désarroi
Quand la nouvelle numérotation téléphonique gabonaise plonge les usagers dans le désarroi © 2019 D.R./Info241

Longtemps annoncé par voie de presse et au moyen d’une campagne en langues vernaculaires du Gabon, le basculement de la numérotation téléphonique de 8 à 9 chiffres a semé une grande pagaille. D’abord chez l’opérateur au logo rouge dont le réseau a connu des perturbations avant même le basculement. Mais aussi, plus directement sur les abonnés du téléphone qui ont eu du mal à se retrouver dans ces changements impactant leur répertoire téléphonique.

Moov Africa

Lire aussi >>> Le Gabon repousse de 4 mois l’entrée en vigueur de sa numérotation à 9 chiffres

Ils sont plusieurs milliers qui se sont plaints sur les réseaux sociaux depuis samedi, de ce nouveau plan de numérotation ou plutôt de ses conséquences. À leur réveil, les usagers de téléphonie mobile ont passé une journée très pénible samedi dernier. Bien qu’ayant été avertis des semaines à l’avance, plus d’un gabonais a et continue d’éprouver beaucoup de peines pour joindre ses correspondants avec la nouvelle numérotation en vigueur depuis hier.

Airtel, s’excusant des bugs survenus vendredi dernier

Pour les usagers, ce fut le week-end des lamentations. Seuls ceux qui ont pu télécharger une des applications recommandées par leur opérateur, ont pu se mettre à jour. Ce qui amène bien évidemment à plusieurs interrogations d’ordre technique à l’endroit de l’ARCEP notamment sur l’accès de ces applications aux données des abonnés. Quelles précautions prises par le gouvernement via l’ARCEP pour la protection des données à caractère personnels des consommateurs ?

De même, la multiplication d’applications non maîtrisées qui circulent sur les réseaux sociaux n’expose t-elle pas l’abonné à des risques d’arnaque ? A t-on pris en compte en considération ces milliers d’abonnés qui ne disposent pas d’un smartphone mais juste d’un « Allo Allo » (téléphone sans option ni application) et qui se trouvent pour la plupart à l’intérieur du pays ?

Le comble de toutes ces failles, c’est qu’il devenait quasiment impossible de recharger du crédit hier à partir d’un simple flash ou express chez le boutiquier le du coin. Même eux ne se retrouvaient pas dans ces changements. En définitive, il apparaît qu’au Gabon, des décisions qui influent sur la vie privé du citoyen sont prises ainsi à la va-vite. Sans consultation ni véritable mesure des éventuelles conséquences sur le moyen et long terme.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article