Alimentation en eau

Future usine d’eau potable du Grand Libreville : il faudra encore attendre jusqu’en 2026 !

Future usine d’eau potable du Grand Libreville : il faudra encore attendre jusqu’en 2026 !
La signature de la nouvelle convention avec entre l’Etat gabonais et Eranove © 2022 D.R./Info241

Le projet de construction d’une nouvelle usine d’eau potable pour les 700 000 habitants du Grand Libreville a connu vendredi un nouveau coup d’accélérateur après plus de 8 ans de léthargie. Cette fois, les autorités gabonaises ont choisi de déshabiller l’opérateur espagnol Accionna pour habiller le français Eranove via Orelo SA, la nouvelle entité créée entre les deux parties. Orelo SA obtient de facto une concession de gestion de 25 ans de la future usine qui pourrait produire jusqu’à 140 000 m3 d’eau potable par jour en 2026 !

Info241 sur Whatsapp

Les problèmes d’alimentation en eau de la capitale gabonaise seront bientôt de l’histoire ancienne avec la mise en service de la future usine d’eau portable qui devrait ouvrir ses portes en 2026. Pour parvenir à la relance de ce projet confié initialement à Accionna, le Gabon a du procéder vendredi à la résiliation du contrat qui le liait avec peine à l’entreprise espagnole pour un montant du divorce de 21 milliards que devra régler notre pays.

La signature de la convention de divorce avec Accionna par le ministre de l’Energie

Grace à ce divorce dans ce projet lancé le 11 avril 2013 et mort quelques mois plus tard faute de financement en juin 2014, le gouvernement semble avoir appris de ses errements en optant pour un partenariat public-privé entre le groupe panafricain Eranove et le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS). C’est désormais à Orelo SA, l’entreprise créée par les deux parties qui sera en charge de la conception, le financement, la construction, l’exploitation, l’entretien et la maintenance de cette future station de production d’eau potable qui devrait arroser les 5 villes du Grand Libreville.

Selon un communiqué officiel, la nouvelle usine sera située entre Agoula et l’usine de traitement de Ntoum 7 de la SEEG. Le nouveau contrat paraphé hier également avec Eranove, prévoit des installations de 52 km de canalisations d’eau brute de 1 600 et 1 400 mm de diamètre ainsi que 1,5 km de canalisations d’eau traitée de 1 200 mm de diamètre. Le tout pour un montant global de 119 milliards que se devra de trouver Orelo SA. Avec cette nouvelle usine, les autorités gabonaises entendent générer 500 emplois directs et 200 emplois indirects d’ici à l’année 2026, date d’entrée en production de l’usine.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article