CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Logements

Moanda 3 : la construction de 200 logements sociaux à l’abandon faute de financement

Moanda 3 : la construction de 200 logements sociaux à l’abandon faute de financement
Moanda 3 : la construction de 200 logements sociaux à l’abandon faute de financement © 2014 D.R./Info241

Les travaux de construction de logements sociaux sur le site de Moanda 3 sont à l’arrêt. En cause, le non-financement de l’Etat aux deux sociétés adjudicataires chargées de les sortir de terre. Les chantiers non-financés depuis janvier dernier sont à l’abandon.

Moov Africa

Le bilan est accablant : sur les 200 logements prévus, seuls 75 sont sortis de terre et 20 sont en fondation. Sur les chantiers de Egaco BTP, seuls 70 logements ont été construits soit 69 tôlées, 40 crépies, 35 plafonnées et 20 carrelées. La désolation est beaucoup plus grande, chez Soco-BTP qui n’offre que quelques 5 maisons réalisées sur les 130 prévues.

Pour le directeur d’exploitation de Soco-BATP, Alphonse Ngayi : « nous sommes confrontés aux difficultés de financement depuis janvier 2014, où nous n’avons pas été payé. Nous ne pouvons plus travailler sans aucun financement, nous avons arrêter les travaux jusqu’à ce que le gouvernement décide de respecter sa part du contrat ».

Le gouverneur du Haut-Ogooué Bertrand Moudounga présent sur les lieux a déploré le retard accusé et a tenu à préciser que les moyens seraient débloqués. Il a ensuite invité Soco-BTP à « redoubler d’effort pour rattraper le retard accusé ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article