L'info en bref...

Manifestants tués à Libreville : le procureur accuse déjà des inconnus « cagoulés »

Manifestants tués à Libreville : le procureur accuse déjà des inconnus « cagoulés »
Manifestants tués à Libreville : le procureur accuse déjà des inconnus « cagoulés » © 2021 D.R./Info241

News sur WhatsApp

Le procureur de la République près du tribunal de Libreville, André Patrick Roponat, a livré ce vendredi soir quelques détails de l’enquête ouverte par la justice sur les violences survenues jeudi soir à Libreville. Sur les échauffourées survenues de la capitale gabonaise peu après 20h30 dans les quartiers PK6 à 11, le procureur de la République a clairement dédouané la police en désignant des inconnus cagoulés à bord d’un Toyota Prado. Ceux-ci auraient eux, ouvert le feu contre les manifestants.

« Les premiers éléments de l’enquête dont certains témoignages, révèlent qu’un véhicule de type Toyota Prado a été vu sur les lieux avec des personnes portant des cagoules et qui ont ouvert le feu », a révélé André Patrick Roponat. Promettant de faire la lumière sur ces drames, le procureur de la république a indiqué que « des autopsies allaient être pratiquées sur les corps des victimes ». Avant d’indiquer que le point des avancées de cette double enquête « sera fait en temps utile ».

La justice gabonais par la voie de son maître des poursuites, a dit être également aux trousses de toute personne ayant appelé à violer le couvre-feu ce soir-là. Un appel que n’ont pourtant pas lancé les initiateurs de ce mouvement de contestation des nouvelles restrictions gouvernementales qualifiées de « suicidaires ».


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève