08:23

Insolite

Maganga Moussavou fait retirer ses biens des locaux de la Vice-Présidence du Gabon


Politique
  • Maganga Moussavou fait retirer ses biens des locaux de la Vice-Présidence du Gabon © 2019 D.R./Info241
Publié le 17 juillet 2019 à 08h02min

Limogé en plein scandale du Kevazingogate le 21 mai dernier, Pierre-Claver Maganga Moussavou n’avait toujours pas reçu officiellement sa notification de limogeage tel que l’exige les usages légaux. Un oubli protocolaire que le cabinet présidentiel n’a résolu que ce 5 juillet ! Ce qui a signé le retrait de ses effets personnels du bâtiment abritant les services de la Vice-Présidence du Gabon. Hier donc, l’ancien vice-président a ainsi fait retirer des lieux, le mobilier de luxe qu’il avait dû acheter de lui-même pour combler l’existence de locaux « vides ».

Pierre-Claver Maganga Moussavou n’est véritablement plus vice-président du Gabon que depuis le 5 juillet, bien que limogé publiquement le 21 mai dernier par voie de communiqué télévisé. C’est donc pour appliquer cette mesure de limogeage que le vice-président sortant a commencé depuis cette date à plier bagage et faire ses cartons de ses anciens bureaux du Bord de mer.

Quelques meubles déguerpis de la Vice-Présidence gabonaise

Lors de sa conférence de presse d’après limogeage, le 22 mai, Maganga Moussavou avait déclaré avoir payé de sa propre poche le mobilier et plusieurs effets de la Vice-présidence gabonaise car n’ayant trouvé que des pièces vides. C’est donc pour coller à cet exercice que l’ancien maire de Mouila a fait vider les locaux de ses luxueux biens ces derniers jours. Comme à charge de revanche de son éviction qui ne s’est pas fait dans les règles de l’art.

Sur sa page Facebook, l’ancien collaborateur d’Ali Bongo s’en félicite même. "Tout ce qui a été acheté par lui-même (Pierre-Claver Maganga Moussavou, ndlr) et ses différents collaborateurs, a été vidé ce matin. Un bâtiment « laissé comme trouvé »", a-t-il écrit plein de fierté. A l’aide de camions, l’ancien occupant des lieux a fait retirer meubles (salons), rideaux (son bureau, la grande salle des audiences...), ordinateurs et imprimantes (comme tout son Cabinet) par des déménageurs.

Une vue du déménagent des biens de Maganga Moussavou

Voilà ce qui s’appelle donc laisser les choses telles que trouvées ! Rappelons tout de même que depuis son limogeage surprise, Ali Bongo n’a pas trouvé de remplaçant l’homme politique de la capitale provinciale de la Ngounié. Une énième violation de la Constitution déjà allègrement exercée lors du premier mandat d’Ali Bongo à la tête du Gabon. Durant 7 ans, Ali Bongo avait ainsi refusé de nommer un vice-président avant de l’offrir en cadeau à Maganga Moussavou au lendemain de son Dialogue politique d’Angondjé.


Laissez un commentaire
© 2013-2019 Binto Media Group |  Mentions légales |  Conditions générales |  Rejoindre la rédaction |  Flux RSS |  Publicité |  Binto Media Group |  Placer votre pub sur le site
Passer à la version mobile