Clicky


Rivalité

Libreville : Une bagarre entre deux gabonaises pour un homme, se termine... au tribunal !

Libreville : Une bagarre entre deux gabonaises pour un homme, se termine... au tribunal !
Libreville : Une bagarre entre deux gabonaises pour un homme, se termine... au tribunal ! © 2022 D.R./Info241

L’amour entre deux personnes peut faire des ravages surtout quand une 3e personne s’invite à la fête. C’est ce qu’a connu dernièrement deux gabonaises au quartier Ozangué dans le 5e arrondissement de Libreville. Se disputant la même place dans le cœur de leur homme, les deux femmes en sont venues aux mains au point où l’une d’entre elle a fini l’une des lèvres arrachée au cours d’une bagarre générale en présence de celui qui est à l’origine de cette montée de tension féminine.

Info241 sur Whatsapp

Elsa (31 ans) et Suzy (27 ans) se poursuivent l’une contre l’autre devant le tribunal de première instance de Libreville. Et pour cause, les deux gabonaises ont écopé de plusieurs dizaines de jours d’arrêt de travail à la suite d’une bagarre générale qui a engendré des plaintes mutuelles pour Coups et blessures volontaires (CBV). Selon les faits rapportés ce samedi par notre confrère l’Union, c’est pour un homme qu’elles en sont arrivées là.

C’est Suzy qui vivait la première paisiblement depuis 9 ans avec l’homme dont l’identité n’a pas été dévoilée. De cette union est né un garçon qui a aujourd’hui 8 ans. Mais des problèmes vont séparer un moment le couple. L’homme se mettra durant un court laps de temps en couple avec sa collègue de boulot : Elsa. Mais cette nouvelle relation ne fera pas long feu puisque ce gabonais d’une trentaine d’années retournera finalement dans les bras de la mère de son enfant.

C’est à partir de là que la situation va dégénérer. Le soir des faits, aux alentours de 22h, Elsa qui était d’une jalousie maladive débarquera chez Suzy en compagnie de sa cousine Judith. Une bagarre générale éclatera entre les trois femmes au point où Suzy en minorité, et pour se sortir de ce mauvais pas, arrachera la lèvre supérieure de sa rivale Elsa. Devant l’abondance des saignements, Elsa sera conduite dans une structure de soins. Ce qui sera également le cas pour Suzy également amochée.

Selon les médecins, elles ont obtenu 10 (Suzy) à 30 jours (Elsa) d’incapacité totale de travail. A la suite de cette bagarre, les deux femmes ont toute déposé plainte au tribunal qui après les avoir entendues, leur a accordé la liberté provisoire en attendant le jour du procès. Qui aura finalement raison devant le tribunal ? Une réponse épineuse à laquelle devra trancher la justice gabonaise dans les prochains jours.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article