CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Injustice

UOB : Les enseignants en grève illimitée en solidarité avec leurs pairs sans salaire depuis 4 ans

UOB : Les enseignants en grève illimitée en solidarité avec leurs pairs sans salaire depuis 4 ans
UOB : Les enseignants en grève illimitée en solidarité avec leurs pairs sans salaire depuis 4 ans © 2014 D.R./Info241

Le syndicat national des enseignants et chercheurs des universités, grandes écoles et instituts du Gabon (SNEC), a déclenché hier mercredi, une grève illimitée pour exiger le rétablissement des salaires de quatre de leurs collègues suspendus pour avoir participé dans un gouvernement parallèle à celui dirigé par l’actuel président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Moov Africa

« Nous ne reprendrons les cours qu’après la remise intégrale, par les services compétents, de tous les bons de caisse aux quatre enseignants chercheurs dont le versement des salaires a été interrompu, depuis quatre ans au motif qu’ils militent dans l’ opposition », a déclaré Jean Remy Yama, président du SNEC.

D’après lui, les correspondances adressées par le ministre de l’Enseignement supérieur à ses collègues du Budget et de la Fonction publique demandant le rétablissement de leurs salaires, n’ont pas eu un effet positif selon les dispositions légales.

« C’est le gouvernement qui est le premier à bafouer et violer les textes, en gardant les compatriotes dans la précarité, par la suspension abusive de leurs salaires depuis quatre ans, sans aucune forme de procès », s’est-il indigné.

Les enseignants et chercheurs conditionnent également la reprise de toutes les activités au paiement de la prime d’ incitation à la performance (PIP), alors que tous les agents de la fonction publique en ont été gratifiés.

Depuis le début de l’année, les universités et grandes écoles du Gabon n’ont jamais connu d’accalmie. Les étudiants se soulèvent en permanence, soit pour revendiquer la bourse soit pour réclamer des meilleures conditions d’études.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article