CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Crise à l’AGP

Le gouvernement gabonais dément la cessation d’activités de l’AGP

Le gouvernement gabonais dément la cessation d’activités de l’AGP
Le ministre de la communication hier dans les locaux de la maison George Rawiri © 2016 D.R./Info241

Le gouvernement gabonais par la voix de son ministre de la Communication, Alain Claude Bilie By Nze, a démenti hier à Libreville, la cessation des activités de l’Agence gabonaise de presse (AGP). Il a par ailleurs reconnu une situation préoccupante et promis de « trouver au plus vite des solutions pérennes à une situation qui n’a que trop duré ».

Moov Africa

« Je tiens d’abord à rappeler que la cessation d’activité répond à une décision juridique initiée par le gouvernement. Celui-ci n’a entrepris à ce jour aucune action allant dans ce sens », a déclaré le ministre gabonais de la Communication, par ailleurs porte-parole du gouvernement, lors d’une conférence de presse au siège de la radio et de la télévision gabonaise.

Mardi l’information sur la cessation des activités de l’AGP, avait fuité dans de nombreux médias nationaux et internationaux semant la confusion chez les dirigeants et au sein de la rédaction. Les agents de l’AGP, réunis en assemblée générale ce mercredi, ont décidé, malgré les trois mois d’arriérées de salaire, de poursuivre les activités, après les assurances de la direction et de leurs délégués d’un règlement imminent de leur dû.

« La situation de l’AGP au même titre que celle d’Africa N°1 préoccupe au plus haut point le gouvernement qui a d’ailleurs lors du dernier conseil des ministres, initié un certain nombre de mesure notamment la mise en place d’une commission interministérielle » a argumenté M. Bilie By-Nze avant d’ajouter qu’il s’est entretenu à cet effet avec son collègue du Budget lundi « aux fins de trouver au plus vite des solutions pérennes à une situation qui n’a que trop duré ».

Depuis 2014, l’AGP éditeur du journal Gabon Matin, le deuxième quotidien du pays après l’Union (privé), fait face à des problèmes de trésorerie nés des ajustements budgétaires que les autorités gabonais attribue à la chute des cours du pétrole.

De 2009 à 2016 la subvention allouée par l’Etat à l’AGP a connu une chute vertigineuse, passant de 1,100 milliard à 200 millions de francs CFA environ.A la demande du président Ali Bongo Ondimba, un plan de sortie de crise concernant l’AGP et la radio panafricaine Africa N°1 est actuel ment en cours d’élaboration. Le ministre devra le présenter lors du prochain conseil des ministres. Le nouveau ministre entend redonner à l’AGP son statut de principale source de l’information au Gabon.

Créée en 1966, l’AGP, agence à capitaux exclusivement publics a vu fin juin 2015 son texte fondateur amendé en vu d’améliorer sa gouvernance et son offre en matière d’information et de communication.

Avec AGP

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article