CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Sanctions

Le Gabon interdit France 2 de diffusion sur son territoire pour douze mois !

Le Gabon interdit France 2 de diffusion sur son territoire pour douze mois !
Un extrait du documentaire à l’origine des sanctions des autorités gabonaises © 2018 D.R./Info241

La Haute autorité de la communication (HAC) du Gabon dirigée par l’ancien conseiller présidentiel d’Ali Bongo, est en colère contre la première chaîne de télévision publique française France 2. Dans une décision inédite rendue publique hier, la HAC suspend pour une durée de douze mois France 2 pour avoir diffusé un documentaire « subversif » du hors-série de son émission Complément d’enquête intitulé « Le clan Bongo : une histoire française », diffusée le 16 août dernier.

Moov Africa

La présidence gabonaise n’a visiblement pas du tout digéré la rediffusion du documentaire à charge sur le clan Bongo, diffusé le 16 août à 23h40 (heure gabonaise), veille des commémorations officielles du 58e anniversaire de l’indépendance du Gabon. Réuni ce mercredi 22 août, le nouveau gendarme des médias et de la communication au Gabon, la HAC, n’a pas hésité à levé le glaive des sanctions dures pour une émission qui avait déjà fait grincer les dents du pouvoir lors de sa diffusion initiale en juillet 2017.

La vidéo de sanctions de la HAC

Selon le communiqué de la HAC rendu public hier soir sur la télévision publique gabonaise, France 2 écope d’une suspension de diffusion de ses programmes au Gabon pour une période d’un an. Cette décision qui est une première dans le pays, montre bien le courroux des autorités gabonaises en tête desquelles Ali Bongo sur ce documentaire évoquant le prélèvement illégal de 18% des revenus du pétrole du Gabon par la famille Bongo. Documents à l’appui, ce hors-série de Complément d’enquête évoque également les réseaux françafricains au cœur de l’hégémonie de la famille Bongo à tête du pays un demi-siècle.

Un contenu explosif pour la famille « présidentielle » qui y voit ainsi une attaque en règle contre le pouvoir d’Ali Bongo qui a hérité du pouvoir présidentiel de la mort de son père après 42 ans de règne. Une suspension qui va une nouvelle fois jeté le froid sur les relations entre la France et le pouvoir d’Ali Bongo incriminé notamment lors des émeutes de la présidentielle controversée d’août 2016, accusé d’avoir bombardé et tué sans sommation une trentaine de civils gabonais proches de l’opposition qui manifestaient contre sa réélection.

Diffusé au Gabon via les cablo-opérateurs tels que Canal+, le canal 42 occupé par la chaîne française diffusait encore ce jeudi matin, le signal de France 2. Une décision qui prendra visiblement quelques temps avant que les opérateurs de télévision applique la mesure gouvernementale de la HAC.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article