CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Parole présidentielle

La Présidence gabonaise a de nouveau un porte-parole !

La Présidence gabonaise a de nouveau un porte-parole !
Le nouveau porte-parole présidentiel hier à Libreville © 2017 D.R./Info241

Alors que l’on a jamais entendu ses prédécesseurs, Ike Ngouoni Aila Oyouomi a initié hier sa première conférence de presse en tant que nouveau porte-parole de la présidence gabonaise. Nommé le 13 septembre dernier, le nouveau communicant présidentiel ne veut surtout pas faire de l’ombre au porte-parole du gouvernement, le très redouté Alain-Claude Bilie By Nzé.

Moov Africa

12 jours, c’est le temps qu’il aura fallu à Ike Ngouoni Aila Oyouomi pour prendre ses quartiers à la Présidence gabonaise en tant que porte-parole, une fonction dont on n’avait plus jamais entendu la voix depuis le départ tonitruant d’Alain-Claude Bilie By Nzé. Le nouveau promu, face à la presse, a tenu à expliquer qu’il ne comptait pas chevaucher la mission du porte-parole gouvernemental : « Le porte-parole que je suis n’a pas pour vocation à faire le récit circonstanciel des faits et gestes du chef de l’Etat, mais plutôt à se concentrer sur l’essentiel : faire la pédagogie de l’action présidentielle ».

Ngouoni Aila Oyouomi qui dit être là pour aider à "mieux décoder" les activités de son patron, est revenu sur le vif du sujet non sans langue de bois et ardeur militante sur le récent voyage d’Ali Bongo à New-York, les résolutions de l’Union européenne qui planent sur le régime, l’accident de Kango et le séminaire gouvernemental avant de répondre aux questions de la presse.

Concernant les résolutions du Parlement européen qui menace d’isolation diplomatique le régime de Libreville, le porte-parole de la Présidence gabonaise a clairement marché sur les traces de celui du gouvernement appelant au "respect de la souveraineté" du Gabon. Indiquant au passage que les eurodéputés l’auraient enfreint parce que appelant les autorités gabonaises à libérer les prisonniers politiques et à moins martyriser l’opposition.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article