CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

La mairie de Libreville plombée par une nouvelle pénurie de timbres municipaux

La mairie de Libreville plombée par une nouvelle pénurie de timbres municipaux
La mairie de Libreville plombée par une nouvelle pénurie de timbres municipaux © 2021 D.R./Info241

Moov Africa

2021 à peine commencée, Libreville connait une nouvelle pénurie de timbres. Depuis le mois dernier, difficile pour de nombreux gabonais se rendant dans les différentes mairies d’arrondissement de la capitale et même à la mairie centrale, de se procurer des timbres. Cette pénurie impacte notamment l’établissement de certains documents importants nécessaire à la constitution de dossiers pour les examens de fin d’année.

Une situation qui ne connait cependant pas d’amélioration depuis l’arrivée d’Eugène Mba à la tête de l’Hôtel de ville. A défaut des timbres, certains maires ont opté pour l’usage unique du cachet, une solution palliative en attendant d’être ravitaillé en timbres par la hiérarchie. Au Gabin, il n’est pas rare que de simples cachets sur les documents pour la légalisation des documents soit rejetés au mépris de l’article 49 de la loi organique n°001/2014 du 15 juin 2015 relative à la décentralisation.

Cette énième rupture de stock de timbres municipaux montre le manque d’anticipation des autorités municipales et la très fortes dépendance du pays à l’étranger où sont fabriqués les précieux timbres municipaux.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève