CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Présidentielles 2016

La liste des prétendants au fauteuil présidentiel gabonais s’élargit progressivement

La liste des prétendants au fauteuil présidentiel gabonais s’élargit progressivement
La liste des prétendants au fauteuil présidentiel gabonais s’élargit progressivement © 2016 D.R./Info241

La course au fauteuil présidentiel au Gabon bat son plein. Alors que l’opposition s’évertue à mettre sur pieds une candidature unique qui s’éloigne, plusieurs candidats se sont déjà déclarés à la joute électorale présidentielle d’août 2016. Retrouvez dans cette liste les candidats autoproclamés à cette élection présidentielle à tour unique.

Moov Africa

Comme à chaque élection présidentielle au Gabon, on peut déjà noter plusieurs candidatures fantaisistes, sans poids politique, souvent suscitées par le pouvoir du Bord de mer. Toujours est-il que l’opposition n’arrive pas à faire bloc commun pour tenter d’inverser la tendance présidentielle dominée par l’hégémonie demi-centenaire du seul parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968).

Un scrutin présidentiel à un tour sous haute tension car à élimination directe avec un vainqueur qui pourrait manquer de légitimité s’il ne parvient pas à dépasser les 50%. On notera pour le moment, l’absence des femmes dans cette shortlist qui va tout de même gagner en s’épaississant au fils des prochains jours.

1. Ali Bongo Ondimba, 57 ans, candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 48 ans). Il brigue un second septennat sous le slogan : "Changeons ensemble." Avec toutes les institutions dites républicaines, Cour Constitutionnelle, Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), Ministère de l’intérieur, Conseil National de la Communication inféodées et taillées à sa gloire et à sa réélection.

2. Jean Ping, 73 ans, candidat indépendant. Il est soutenu par la coalition de l’opposition dénommée Front uni de l’opposition pour l’alternance (FUOPA). Ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA), plusieurs fois ministre sous Omar Bongo Ondimba, il se présente comme la meilleure alternative pour chasser le PDG et la famille Bongo Ondimba du pouvoir. Il se propose de ne faire qu’un seul mandat à la tête de l’Etat avec pour slogan : " le Gabon à l’abri de la peur et du besoin".

3. Pierre Claver Maganga Moussavou, président du Parti social démocrate (PSD). Née le 8 avril 1952, Pierre Claver Maganga Moussavou a créé son parti en 1990. Il a brigué le fauteuil présidentiel à trois reprises (1993, 1998 et 2009). Il a pour programme : " la provincialisation".

4. Raymond Ndong Sima, 61 ans, ancien Premier ministre sous l’actuel président gabonais Ali Bongo Ondimba de février 2012 à janvier 2014. Indépendant, il se présente comme le candidat de la rupture contre l’ordre constitutionnel actuel.

5. Augustin Moussavou King, ancien candidat à l’élection présidentielle de 2005. Président du Parti Socialiste Gabonais (PSG), Augustin Moussavou King, administrateur civil propose un plan Marshall de 15 000 milliards de FCFA pour construire le Gabon en 7 ans.

6. Dieudonné Milama Mintogo, 48 ans, se présente comme le candidat de la société civile pour faire l’interposition entre l’opposition et le pouvoir.

7. Abel Mboumbe Nzondou, 46 ans, agent municipal sans parti politique. Il dit vouloir battre campagne sous le thème « J’aime le Gabon », un pays, selon lui mal gouverné depuis l’indépendance.

Au Gabon la constitution modifiée en 2003 dispose que toutes les élections politiques se déroulent en un seul tour. Le président de la République est élu pour un mandat de 7 ans qu’il peut renouveler indéfiniment.

Les candidatures sont validées par la Commission électorale nationale et permanente (CENAP) après présentation d’un dossier et surtout le paiement d’une caution de 20 millions de FCFA.

Avec Gabonactu

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article