CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Guerre politique

L’opposant Moubamba se défend d’avoir demandé l’aumône au clan Alihanga

L’opposant Moubamba se défend d’avoir demandé l’aumône au clan Alihanga
L’opposant Moubamba et le directeur de cabinet présidentiel d’Ali Bongo © 2019 D.R./Info241

L’ancien Vice-premier ministre gabonais, Bruno Ben Moubamba, est formel : il n’est pas l’auteur du courrier de demande d’audience adressée au directeur de cabinet d’Ali Bongo. Mieux, le président de l’ACR accuse les membres du mouvement des Jeunes communicateurs volontaires, prétendument proches du Franco-Gabonais Brice Laccruche Alihanga Fargeon, d’être à l’origine de ce « document fake ». Coup bas politique ?

Moov Africa

Non Bruno Ben Moubamba n’a jamais demandé l’aumône au clan Alihanga qu’il combat avec vigoureusement depuis quelques semaines. L’opposant l’a redit avec humour sur sa page Facebook, à grand renfort d’arguments pour ce déminer de cette fausse affaire de demande d’audience qu’il aurait adressé à Brice Laccruche le 2 novembre dernier, alors qu’Ali Bongo était déjà hospitalisé à Riyad.

Lire aussi >>> Quand Moubamba financièrement « instable » appelait à l’aide le camp Alihanga

Acculé par ce document qui porte le sceau de son parti et sa signature, Moubamba se défend. « Je ne crois pas que la présidence puisse sortir un faux document pour me couler au vu de ce que je sais (des bombes nucléaires) : ça c’est le travail de fake news des walter, Sima Mba, Rodrigue Maissa et autres ados des JCV », a déclaré l’ancien soutien d’Ali Bongo.

Le post de dénonciation du « faux » document

Avant de déplorer les « fautes grammaticales » contenues dans ce courrier comme l’œuvre de ses détracteurs qu’il cite au passage : « Dina Koussou du PDG, Walter, Kevin Mebalet, Sima Ondo, Rodrigue Maissa ... tous suppôts de Brice Lacruche Alihanga !? ». Car rétorque-t-il : « À toutes fins utiles, je suis hors du Gabon depuis la fin des Législatives ... depuis le mois de novembre 2018 ».

Voilà qui devrait déplaire aux détracteurs de Moubamba qui croyaient l’avoir piégé avec un faux « document » pour tenter de le discréditer auprès de l’opinion. Bruno Ben Moubamba le rappel à l’envi : « Ce n’est pas un document fake qui peut nuire à mon combat contre le Groupe Alihanga ! ». Voilà qui est dit !

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article