Justice

L’ONG Convergence pour l’unité part en guerre contre Jean Ping

L’ONG Convergence pour l’unité part en guerre contre Jean Ping
Le président de Convergence pour l’unité Hervé Ndong Nguema et Jean Ping © 2014 D.R./Info241

Le passage de l’opposant gabonais, Jean Ping, sur la chaîne internationale française France24 continu de faire des remous dans la classe politique gabonaise. Après la réaction virulente, sur la même antenne, du porte-parole de la présidence de la République, le tour est revenu cette fois à l’ONG dénommée Convergence pour l’unité de fustiger les propos de l’ancien baron du PDG avant d’annoncer le dépôt d’une plainte contre Jean Ping pour « appel à l’insurrection contre les institutions de la République ».

News sur WhatsApp

Réunit en conférence de presse vendredi 8 août, l’ONG Convergence pour l’unité a tenu à fustiger les propos de Jean Ping visant à déstabiliser la République. Pour le secrétaire général de cette ONG, Jean-Baptiste Obame, Jean Ping distille « au niveau national qu’international, un discours de haine, de division et de xénophobie pouvant mettre en péril la cohésion sociale et l’unité nationale ».

L’ONG se baserait sur la loi 35/62 du 10 décembre 1962 relative aux associations et en vertu de son statut de membre de la société civile, pour réagir et ester en justice face à une « telle situation ». Pour son président, Hervé Ndong Nguema, « Il est du devoir des gabonais... il est du devoir de l’ONG que j’ai l’honneur de présider, de dénoncer et de porter plainte parce qu’il vaut mieux prévoir que guérir... ». Avant de poursuivre : « J’attaque monsieur Jean PIng parce que les propos qu’il distille sont des propos qui tendent à emmener les gens vers une révolte. Et cette révolte, nous ne voulons pas cela (sic) ».

La plainte contre Jean Ping sera déposée ce vendredi 15 août auprès des tribunaux compétents qui en apprécieront la recevabilité ou non de l’action dont l’ONG se prévaut aujourd’hui.

Voici l’extrait vidéo de l’interview dont l’ONG s’insurge :


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article