CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Décès d’AMO

L’imposant hommage des populations d’Oyem à André Mba Obame

L’imposant hommage des populations d’Oyem à André Mba Obame
L’imposant hommage des populations d’Oyem à André Mba Obame © 2015 D.R./Info241

L’acheminement querellé de la dépouille de l’opposant gabonais André Mba Obame (AMO) a été effectif cet après-midi. Après plusieurs rebondissements dignes d’un feuilleton policier, le corps du regretté AMO, sous cohorte de la population qui est restée mobilisée jusqu’au bout, a pu quitter le tarmac de l’aéroport international Léon Mba de Libreville pour Oyem, ses terres natales. La dépouille de l’opposant au régime a été reçue par une grande foule d’Oyémois venue lui rendre un dernier hommage mérité.

Moov Africa

Selon un membre de la famille joint au téléphone, l’option de l’armée française a été changée par les organisateurs des funérailles, suivant les garanties offertes par des membres du Parti socialiste français et de l’Elysée qui auraient fait pression sur le régime d’Ali Bongo. C’est donc finalement, par le canal d’un aéronef de la compagnie Afric Aviation sous la vigilance de la population, des membres du Front uni de l’opposition et des membres de la famille que le voyage a pu finalement être réalisé.

Une foule immense avait fait le déplacement

La dépouille d’André Mba Obame a été reçue par une foule immense qui l’attendait depuis hier soir. Tout comme à Libreville, le peuple a pris d’assaut l’aéroport du chef lieu de la province du Woleu-Ntem (nord du Gabon) où notre correspondant sur place, a pu voir le cercueil de l’illustre disparu accompagné de ses trois fils, des membres de la famille et des membres de l’opposition.

Pour un membre de la société civile libre gabonaise, « le Gabon est Un et indivisible, toutes les tractions de tribalismes et de repli ethnique seront neutralisées. La mort d’AMO va montrer au pouvoir en place que la Nation Gabonaise peut s’unir. Ce n’est pas une affaire d’Efak ou d’Ekang. C’est un crime commis contre tout le pays dans sa globalité. AMO était un digne Républicain loin des tentations tribales. Ils ont longtemps régné sur le Peuple à cause de notre propre naïveté, de divisions stupides et inutiles. Il est temps de mettre fin à tout ça ».

Selon un membre de la famille, le programme des obsèques est articulé comme suit, « après un tour de ville dans la capitale du nord, une tournée de la province du Woleu Ntem à commencer par Mitzic, puis Bitam. Avant bien entendu le départ demain à Medouneu, terre natale et fief politique de l’opposant gabonais, où il sera inhumé en respect de la tradition dont il est issue ».

La marche de départ de l’aéroport d’Oyem

Soulignons, qu’après le blocage répété à l’égard du dispositif militaire installé aux abords de l’aéroport de Libreville, la population dans un élan de solidarité, s’est saisie de cet acheminent à cause des compromissions de plusieurs membres de la famille du défunt.

Plusieurs sons de cloches relayés par moult médias nationaux ont fait mention de la prétendue intention d’hommage d’Ali Bongo aperçu sur le tarmac de l’aéroport de Libreville accompagné de son directeur de cabinet Maixent Accrombessi. Ce dernier serait, selon un membre de l’opposition, « le maître vaudou du pouvoir en place par qui l’empoisonnement a entraîné précipitamment dans le monde d’Hadès, l’illustre opposant ».

Poursuivant ses propos, l’opposant écœuré, les larmes aux yeux, a martelé que « c’est pourquoi cet hommage maléfique à connotation maçonnique et fétichiste a été décrié et condamné avec la plus grande énergie et farouchement par la population qui a montré à ce faussaire président que sa page est véritablement d’être tournée ».

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article