CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Audience

Ali Bongo reçoit un brillant élève gabonais, primé au Sénégal

Ali Bongo reçoit un brillant élève gabonais, primé au Sénégal
Ali Bongo, M. Sammy Davis Yann Ombandza et ses parents © 2017 D.R./Info241

Le président controversé du Gabon Ali Bongo, « élève médiocre » qui frauda avec l’aide de l’Elysée et de son père adoptif Omar Bongo pour l’obtention de son baccalauréat et sa maîtrise à l’UOB grâce à la corruption de Daniel Ona Ondo a reçu en audience vendredi dernier à son palais de Libreville M. Sammy Davis Yann Ombandza, notre jeune compatriote, premier prix du Concours général du Sénégal. Il est bien curieux de savoir les conseils prodigués par celui qui n’a cessé de briller par la tricherie scolaire, universitaire et par la fraude électorale tout au long de son parcours de formation jusqu’à l’accession à la plus haute fonction de l’Etat.

Moov Africa

Scolarisé au prytanée militaire Charles N’tchoréré de Saint-Louis au Sénégal en classe de première série littéraire, M. Sammy Davis Yann Ombandza s’est distingué en devenant le meilleur élève du Concours général 2017 avec trois distinctions : le premier prix de géographie, le premier prix d’espagnol et le premier accessit en histoire. La vidéo de son sacre en terre sénégalaise devenue virale avait fait le buzz sur la toile gabonaise.

Au cours de l’audience, Ali Bongo, dont le monde entier a découvert à travers le Hors série du Complément d’enquête diffusé le 06 juillet 2017 sur France Télévision que ce fût un « élève médiocre » a tenu à féliciter M. Sammy Davis Yann Ombandza pour « l’exploit accompli » et a exprimé sa fierté et celle de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba.

Lire aussi >>>L’élève médiocre Ali Bongo et son baccalauréat obtenu sur un simple coup de fil

Soulignons qu’Ali Bongo était un élève médiocre qui a foiré son bac ! Mais il a été secouru dans son échec programmé par les relations françafricaines de son père adoptif Omar grâce à un précieux coup de fil à l’Elysée. Comme l’atteste, l’extrait de l’émission Complément d’enquête, diffusée le 6 juillet 2017 sur France 2. Ali Bongo a un parcours scolaire et académique à controverses.

Après les révélations de Complément d’enquête sur son baccalauréat obtenu grâce à un coup de fil de l’Elysée à la demande d’Omar Bongo, l’opinion gabonaise avait appris qu’un autre pan de son parcours tortueux universitaire est aussi semé de corruption notamment l’obtention début des années 80 de sa maîtrise à l’Université Omar Bongo. Selon une source familiale, ce diplôme, Ali Bongo ne l’a pas non plus mérité. Il l’aura finalement grâce à la corruption du doyen de la faculté de droit et de sciences économiques de l’époque : un certain ’’professeur’’ Daniel Ona Ondo.

Lire aussi >>>Ali Bongo a obtenu sa maîtrise au Gabon en complicité avec Ona Ondo

Par ce prix, indique la présidence gabonaise dirigée par un expert en fraude électorale, scolaire et universitaire puis, en coup d’état militaro-électoral : « le Gabon est doublement honoré. Par la personne du récipiendaire autant que par le nom de son établissement d’accueil, le capitaine Charles N’tchoréré, héros gabonais de l’armée française ». Rappelons que le Concours général sénégalais est un concours national organisé chaque année et auquel participent les meilleurs élèves des classes de première et terminale des lycées et établissements privés reconnus. Cette année, sur les 2725 participants, 140 élèves, dont M. Ombandza, ont été récompensés pour un total de 148 distinctions.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article