CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Remaniement

Nkoghe Bekale viré quelques minutes après avoir dirigé un conseil interministériel !

Nkoghe Bekale viré quelques minutes après avoir dirigé un conseil interministériel !
Un moment du conseil interministériel de ce matin © 2020 D.R./Info241

Julien Nkoghe Bekale ne s’attendait certainement pas à son éviction soudaine de la primature ce jeudi. L’ancien Premier ministre d’Ali Bongo a été limogé de son poste sans ménagement en début d’après-midi, quelques minutes seulement après avoir présidé ce matin, ce qui sera désormais son dernier conseil interministériel. Une éviction qui était tout de même dans les cartons présidentiels depuis de longs mois.

Moov Africa

Lire aussi >>> L’ancienne mairesse de Libreville propulsée Premier ministre du Gabon

C’est officiel, Julien Nkoghe Bekale n’est plus le Premier ministre du Gabon. Ainsi en a décidé un décret présidentiel annoncé cet après-midi par le secrétaire général de la Présidence gabonaise. Une éviction alors que Julien Nkoghe Bekale présidait ce matin même à 10h, un conseil interministériel par visioconférence avec son équipe gouvernementale. Quelques minutes plus tard seulement, le voilà donc ancien Premier ministre du Gabon. Une élégance à la hauteur d’une fonction en sursis depuis mars dernier.

L’annonce du dernier conseil interministériel de ce matin

En fonction depuis le 12 janvier 2019, Julien Nkoghe Bekale devra céder son fauteuil à Rose Christiane Ossouka Raponda, sa ministre de la Défense nationale. L’ancien locataire de la primature est limogé après 18 mois de bons et loyaux services. Un jeu de chaises musicales donc pour la nouvelle entrante qui devient par là-même, la première femme à occuper ces prestigieuses fonctions en 52 ans de pouvoir du Parti démocratique gabonais et de la famille Bongo, aux manettes du pays depuis les années 60.

L’on retiendra de ces 18 mois de pouvoir de l’ancien Premier ministre, la dépénalisation de l’homosexualité qu’il aura défendu bec et ongle contre l’avis général et le nouveau code pénal, jugé liberticide pour les libertés publiques et individuelles. Une page qui se tourne donc pour celui qui aura tout de même géré bon gré mal gré la crise de sanitaire du coronavirus toujours sous le feu des critiques.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article