CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Front social

Grève à la Poste : les employés réclament le départ de Michaël Adande

Grève à la Poste : les employés réclament le départ de Michaël Adande
Michaël Adande, l’actuel président directeur général © 2018 D.R./Info241

Les agents de la Poste gabonaise sont vent debout contre leur direction. Et pour cause, leur salaire aurait été ponctionné de 20 à 70% pour le mois d’avril et payés que le 25 mai. A cela s’ajoute des licenciements abusifs, des mises à la retraite avant terme.. Il en fallait pas plus aux agents de la Poste réunis hier en assemblée générale pour mettre à prix la tête de Michaël Adande, l’actuel président directeur général.

Moov Africa

Le Syndicat national de la Poste (SYNAPOSTE), a tenu, ce lundi à Libreville, une assemblée générale extraordinaire au piquet de grève, pour revendiquer le paiement d’arriérés de salaires et le départ de M. Michaël Adande, président directeur général de Postbank SA et Poste SA.

« En allant prendre nos salaires du mois d’Avril, nous avons constaté des coupures inconvenantes à hauteur de 30, 40, 50, 60 et 70%. Or, nous savons tous qu’en regardant le code du travail, il est dit que les jours sont coupés lorsque les revendications sont autres que les salaires. Mais lorsqu’il s’agit des revendications d’ordre salarial, l’employeur n’a pas le droit de couper. Il viole allègrement la loi, il est en déphasage avec la politique du chef de l’État, qui voudrait un mieux être et un mieux vivre ensemble. Ce qui n’est pas le cas au niveau de la Poste », a déclaré Jacques Ikapi, porte-parole du syndicat.

Toutefois, M. Ikapi a interpellé le gouvernement sur l’âge du PDG de la Poste, qui d’après lui, devrait être mis à la retraite. Le porte-parole du syndicat demande qu’il soit remplacé conformément à la loi. « Nous interpellons le gouvernement pour qu’il prenne toutes ses responsabilités et les dispositions nécessaires, parce qu’il y a un malaise. Sauf si celui-ci a choisi de pérenniser un homme à la tête d’une société, au détriment de 800 gabonais qui travaillent à la Poste », a martelé Jacques Ikapi.

Sur la question de la paralysie observée avec le paiement des salaires des clients, Jacques Ikapi a expliqué que le logiciel est géré depuis la Tunisie. Les postiers gabonais n’ont pas été formés à l’occasion, donc chaque fois qu’il y a un problème il faut se référer à la base. « C’est pourquoi ce matin, vous avez constaté qu’on nous a parlé d’un problème de connexion, mais en réalité c’est un problème technique. Et le problème technique, voyez-vous, nous sommes une société nationale mais qui est gérée par des étrangers », soutient-il.

Avec AGP

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article