Revirement

Dissolution des Travaux publics : Ali Bongo a changé d’avis à la hâte après seulement un mois !

Dissolution des Travaux publics : Ali Bongo a changé d’avis à la hâte après seulement un mois !
Ali Bongo et son ancien ministre des TP limogé, Armel Bounda Balonzi © 2022 D.R./Info241

Voici ce qui s’appelle un sacré rétropédalage présidentiel ! Un mois jour pour jour après avoir décidé, à la surprise générale, de dissoudre le ministère gabonais des Travaux publics et limogé son titulaire pour incompétence, Ali Bongo a encore changé d’avis. Un rétropédalage qui montre bien la fébrilité du pouvoir exécutif à l’orée de la future présidentielle sur les nombreux chantiers à la traine dans le pays. A moins que l’objectif de la précédente manœuvre était de booter uniquement du gouvernement sieur Armel Bounda Balonzi.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Remaniement : retour du ministère des TP dissout, Bilie-By-Nze propulsé vice premier ministre

Les voies du pouvoir d’Ali Bongo sont insondables. Après avoir justifié le limogeage d’Armel Bounda Balonzi par son absence de résultats à la tête du ministère des Travaux publics le 12 septembre dernier, ce 12 octobre Ali Bongo a changé d’angle de vision et vision tout court ! Après avoir dissout ce ministère pourtant important et l’avoir relégué à une simple département placé sous l’égide de la Primature, changement de cap toutes !

Toussaint Kouma Emane, la nouvelle perle rare des TP d’Ali Bongo

La colère d’Ali Bongo contre ce ministère n’aura duré finalement que l’espace d’un mois avant de devoir se raviser à faire tourner normalement les Travaux publics. En plus cette fois, il semble avoir trouvé une nouvelle perle rare pour conduire son ambitieux projet de société en nommant un des ses nombreux conseillers présidentiels, Toussaint Kouma Emane, à la tête de ce ministère désormais réhabilité par la même volonté présidentielle retrouvée.

Armel Bounda Balonzi humilié par cette éviction soudaine le mois dernier, ne pourra s’en prendre qu’à lui-même. Car là aussi, on ne sait toujours pas ce qui est advenu des poursuites pour absence de résultats reprochée à ce ministre sur des chantiers qui tardent à se matérialiser malgré les fonds alloués. Ont-ils disparu ? A quoi ont-ils servi ? Autant de questions laissées sans réponse dans l’opinion. Charge désormais à Toussaint Kouma Emane de réussir là où en 6 ans, rien ou presque n’a été fait !

Une lourde charge pour cet ingénieur en génie civil qui devra se doter d’une belle baguette magique pour sortir de terre le train de promesses de réalisations du second mandat d’Ali Bongo. Une immense tache alors qu’Ali Bongo ne promet plus à ses citoyens l’émergence à l’horizon 2025 comme clamée dès sa prise de pouvoir en 2009 mais le Plan d’accélération de la transformation (PAT), plus réaliste devant les enjeux électoraux de la présidentielle d’août 2023.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article