CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 872
Nombre de décès depuis mars 2020 176 +2

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 28 120 +872
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Crédits EDAN gratuits : plusieurs clients écartés de la seconde phase de distribution !

Crédits EDAN gratuits : plusieurs clients écartés de la seconde phase de distribution !
Crédits EDAN gratuits : plusieurs clients écartés de la seconde phase de distribution ! © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Annoncée à grande trombe pour ce lundi 25 mai, la reprise de la fourniture gratuite d’eau et d’électricité s’est faite non sans couac. Alors que le mois dernier, l’opération de gratuité d’électricité promise par Ali Bongo concernait les clients de 1 kilowatts (kW), 2kW, 3kW et 6kW, cette seconde phase exclue une certaine catégorie de compteurs notamment ceux de 6 kilowatts.

Une capture d’écran des catégories de clients concernés par cette seconde phase

Comme si cela ne suffisait pas, certains abonnés ayant des compteurs de 3 kilowatts se voient refuser cette fourniture pour des raisons non déterminées. Pour rappel, cette mesure de gratuité réduite à 258 000 clients en électricité et 158 000 clients pour l’eau semble une fois être réduite à peu de clients si durement frappé par l’arrêt des activités économiques dans plusieurs secteurs.

Ces chiffres vont-ils toujours être glanés pour les imputations budgétaires alors que plusieurs abonnés se voient exclus de la mesure de gratuité promises par ALi Bongo et le gouvernement gabonais pour faire face au coronavirus et ses contraintes ?

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève