Vision présidentielle

Concours de l’arrondissement le plus propre du Gabon, la fausse bonne idée géniale d’Ali Bongo

Concours de l’arrondissement le plus propre du Gabon, la fausse bonne idée géniale d’Ali Bongo
Concours de l’arrondissement le plus propre du Gabon, la fausse bonne idée géniale d’Ali Bongo © 2022 D.R./Info241

La décentralisation est toujours une vue de l’esprit au Gabon. D’ailleurs, la décision d’Ali Bongo d’organiser en tant que président de la République un concours de l’arrondissement le plus propre le démontre amplement. Les maires d’arrondissement du Gabon sont ainsi priés de rendre belle et propre leur circonscription s’ils veulent obtenir un prix de 500 millions FCFA pour justement lutter contre l’insalubrité. Cherchez l’erreur !

Info241 sur Whatsapp

Voici ce qui s’appelle mettre clairement la charrue avant les bœufs. En colère, Ali Bongo a décidé ce lundi de faire plusieurs annonces via sa cheffe du gouvernement. Le président gabonais a ainsi souhaité crier son insatisfaction quant à l’insalubrité des villes et arrondissements du pays. Une prérogative du ministère de l’Intérieur qu’il se dispute pourtant depuis belle lurette avec les collectivités locales. Une décentralisation low-cost à la gabonaise qui tarde à se mettre en place malgré les annonces de bonne foi des autorités.

Alors qu’ils sont sans moyens pour y face à l’insalubrité sans recourir au gouvernement, Ali Bongo enjoint ainsi les maires à rendre coquette leur arrondissement pour être le lauréat du « concours national de l’Arrondissement le plus propre ». Une compétition à laquelle n’y prendront part que les arrondissements des 9 capitales provinciales du pays. Une façon pour Ali Bongo de conjurer le sort de ces capitales insalubres alors qu’il suffisait de confier totalement la gestion des voiries... aux mairies !

Une idée dans l’idée dont fourmille Ali Bongo qui découvre ainsi l’échec de son ambition de faire des villes du Gabon, des villes propres, salubres et dignes d’envie. Le clou de cette nouvelle initiative présidentielle étant l’allocation de 2 milliards par capitale provinciale, toujours au nom de cette nouvelle cause présidentielle. Une manne financière qui ne serait pas là encore aux mains des municipalités mais placée entre celles des gouverneurs. Une nouvelle idée de génie d’Ali Bongo après l’échec cuisant de son fonds d’initiative départementale, jeté aux oubliettes.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article