CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 872
Nombre de décès depuis mars 2020 176 +2

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 28 120 +872
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
L'info en bref...

Cérémonie de prestation de serment : masque obligatoire pour tous sauf pour Ali Bongo !

Cérémonie de prestation de serment : masque obligatoire pour tous sauf pour Ali Bongo !
Cérémonie de prestation de serment : masque obligatoire pour tous sauf pour Ali Bongo ! © 2020 D.R./Info241

Moov Africa

Les premières images de cérémonie de prestation de serment du nouveau gouvernement gabonais de ce mercredi ont commencé à fuiter 6 heures plus tard. Dans celles-ci, on voit bien qu’Ali Bongo a bien pris ses distances de ses 33 ministres venus prêter serment devant lui. Au moins 5 mètres le séparait de chacun de ses ministres au cours de cette cérémonie protocolaire scellant l’entrée en fonction du gouvernement confié à Rose Christiane Ossouka Raponda.

L’observation du port du masque par les membres du gouvernement

Témoin de cette frilosité qui a régné au cours de cette cérémonie publique pourtant tenue à huis clos, le port du masque. Pour certainement éviter de contaminer Ali Bongo victime dernièrement d’un AVC, toutes les personnes présentes dans la salle d’apparat du palais présidentiel de Libreville, étaient tenues de porter un masque sauf... Ali Bongo ! Ne dit-on pas que l’exemple vient d’en-haut ? Pas pour cette fois, on l’aura compris. Le masque rendu obligatoire en raison de la pandémie du coronavirus n’est pas assez-bien pour Ali Bongo !

Ali Bongo ne portant aucun masque au cours de cette cérémonie

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter cette brève