Rançon

Après avoir été séquestré durant 11 mois, un fan d’Ali Bongo réclame voiture et argent à son fils !

Après avoir été séquestré durant 11 mois, un fan d’Ali Bongo réclame voiture et argent à son fils !
Stempy Love (centre) et les principaux destinataires de son coup de gueule d’hier © 2022 D.R./Info241

Jocelyn Obame alias Stempy Love est décidément un homme à multiple vestes. Après avoir soutenu le rival d’Ali Bongo, Jean Ping, durant la présidentielle de 2016 et avoir payé le lourd tribu dans une séquestration illégale de 11 mois à l’ex Cité de la démocratie de Libreville, l’ancien animateur avait finalement décidé de rallier le camp ennemi d’Ali Bongo « pour servir sa politique ». Un ralliement contre lequel il réclame notamment depuis ce mardi, une voiture pour ses déplacements à Noureddin Bongo, le fils d’Ali Bongo qu’il tutoie par ailleurs.

Info241 sur Whatsapp

Stempy Love veut goûter aux fruits de son ralliement à Ali Bongo et à son fils qui visiblement occupe toujours une place centrale au sein de l’appareil d’Etat de son père, bien qu’ayant perdu ses prestigieuses fonctions de coordinateur des Affaires présidentielles. Ce qui n’empêche pas l’ancien animateur de Gabon 1ère de s’adresser à lui ainsi qu’au secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968), Steeve Djego Dieko, pour obtenir enfin gain de cause, 5 ans après sa séquestration.

Une séquestration illégale vite oubliée

« Vous le savez, je n’ai pas besoin de revenir là-dessus, j’ai été séquestré pendant un an en 2017 », a rappelé le soutien d’Ali Bongo dans une vidéo hier sur sa page Facebook. Se refusant ainsi de désigner ses anciens bourreaux pourtant issus du régime de Libreville. « Par décision personnelle et parce que j’ai compris comment fonctionne le pays, j’ai décidé de soutenir les actions du président de la République », insiste la victime qui a finalement pardonné à ses bourreaux de la l’avoir tenu captif durant des mois.

La vidéo de réclamation de Stempy Love

Cette parenthèse fermée, Stempy Love sonne la charge. « Nono, Noureddin, je sais qu’il y a certains petits problèmes en ce moment mais je voudrai d’abord m’adresser à toi », montrant ainsi sa proximité avec le fils prodige du régime d’Ali Bongo. « Nous avons décidé de soutenir les actions du président de la République. Mon petit (parlant toujours de Noureddin, ndlr), tu trouves normal que moi, ton grand frère, je me balade dans les rues de Libreville à pied ? », s’est-il offusqué face au fils d’Ali Bongo appelé à lui trouver rapidement une voiture.

Voiture et argent réclamés par le serviteur d’Ali Bongo

« Excellence monsieur le président, toi même, grand, big... Ce n’est pas normal que moi qui défend les actions du chef de l’Etat... Je me balade sans argent sans rien dans les rues de Libreville », rajoute Jocelyn Obame qui expose ainsi les raisons de son ralliement à Ali Bongo qui tout sauf pour ses beaux yeux ou encore son « projet » politique pour le Gabon qu’il dirige depuis 2009 contre vents et marrées. Ce qui laisse songeur sur les « adhésions » massives de certains « opposants » au camp présidentiel.

Rappelons que les compagnons d’infortune de séquestration de Stempy Love réclament toujours justice sur leur captivité illégale de 11 mois à laquelle la garde républicaine du palais présidentiel gabonais aurait pris une part très active. Une revendication que ne partage pas l’ancien captif qui chante plutôt son amour à Ali Bongo contre de l’argent et une voiture pour ses déplacements dans les rues de la capitale gabonaise. Ceci expliquant certainement cela.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article