CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Séminaire gouvernemental

Ali Bongo rappelle à ses ministres qu’ils n’ont pas de titre particulier pour être ministre

Ali Bongo rappelle à ses ministres qu’ils n’ont pas de titre particulier pour être ministre
Ali Bongo hier © 2017 D.R./Info241

Ali Bongo a réuni son gouvernement en séminaire au Cap Estérias pour renforcer leur esprit d’équipe après les frasques mémorables d’un Bruno Ben Moubamba, jeté du gouvernement le 25 août dernier. En ouverture de la cérémonie, il est apparu en sneakers violant les usages administratifs. Ali Bongo a martelé à ses ministres qu’il n’y avait pas « de titre particulier pour être ministre ». Ceux-ci seraient donc des « privilégiés » appelés à être des « serviteurs », des « instruments », des « agents » de la mission que lui aurait confié le « Peuple ».

Moov Africa

Le gouvernement gabonais est actuellement reclu au Cap Estérias jusqu’à ce vendredi 15 septembre. Objectif de 3e séminaire gouvernemental de l’ère Ali Bongo : « s’interroger sur leur place et leur rôle dans cette équipe nationale politique qu’est le Gouvernement ». Une nécessité qui s’imposait donc d’elle-même après les manquements répétés à la discipline gouvernementale d’un certain Bruno Ben Moubamba, ancien Vice-premier ministre puis ministre d’Etat débarqué nuitamment, le 7 septembre, du gouvernement par Emmanuel Issoze Ngondet.

Une vue du lieu de travail des ministres d’Ali Bongo

D’entrée de jeu, Ali Bongo a rappelé qui était le patron, c’est-à-dire lui ! Et qu’il était seul à faire de simples citoyens des ministres. « Nul parmi vous n’a passé un concours pour siéger autour de la table du Conseil des Ministres. Nul parmi vous n’a de titre particulier pour être ministre.Dès lors, il vous revient d’admettre votre statut de privilégiés qui ont plus de comptes à rendre que de droits à revendiquer », a t-il tenu à rappeler à ses ministres répondant quelque peu au sortant Ben Moubamba qui revendiquait être "bi-docteur" alors qu’aucun diplôme n’est exigible pour être ministre.

Avant ce séminaire du Cap Estérias, Ali Bongo avait déjà réuni ses ministres en séminaire à Franceville en 2014 et plus récemment en 2015 à la Pointe Denis. Ali Bongo en a profité pour rappeler à ses ministres, en présence de son vice-président, les grands chantiers qui attendent ce gouvernement notamment la mise en œuvre des actes du Dialogue politique et l’apaisement du climat social à travers la redynamisation du dialogue avec les partenaires sociaux. Le Premier ministre Issoze Ngondet a pour sa part attiré l’attention de ses pairs sur l’importance de la cohésion et de la cohérence de l’action gouvernementale. Des valeurs qui semblent de moins en moins répandues.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article