Polémique

Ali Bongo inapte à diriger depuis 18 mois : Franck Nguema y voit un « jugement de valeur »

Ali Bongo inapte à diriger depuis 18 mois : Franck Nguema y voit un « jugement de valeur »
Ali Bongo inapte à diriger depuis 18 mois : Franck Nguema y voit un « jugement de valeur » © 2020 D.R./Info241

Les propos mercredi du député français Bruno Fuchs sur l’incapacité d’Ali Bongo à diriger le Gabon en raison de la maladie qui l’accable depuis près de deux ans, continuent de faire sortir du bois les courtisans du régime demi-centenaire de la famille Bongo. Parmi les fervents défenseurs d’Ali Bongo, on notera la réaction hier soir de l’ancien opposant Franck Nguema ayant rejoint les rangs du pouvoir qu’il disait combattre. Sur la défensive, le soutien d’Ali Bongo dénonce « un jugement de valeur » contre l’actuel locataire du palais présidentiel dont les sorties publiques demeurent rares et éphémères.

Lire aussi >>> « Ali Bongo n’est plus en capacité de présider le Gabon depuis 18 mois », révèle un député français

Pour le ministre des Sports d’Ali Bongo, par ailleurs député d’Akanda (Estuaire), « le Gabon peut se passer de vos jugements de valeur ». Des propos adressés directement au député français Bruno Fuchs qui a mis le feu dans la fourmilière présidentielle en évoquant formellement l’incapacité d’Ali Bongo à diriger le pays depuis 18 mois. Une affirmation qualifiée donc de « jugement de valeur » par le ministre-député Franck Nguema.

La réaction de Franck Nguema aux propos de Bruno Fuchs

Pour étayer la défense d’Ali Bongo, l’ancien patron de la chaîne privée TV+ souligne que malgré son AVC survenu en octobre 2018 lors d’un déplacement en Arabie Saoudite, les institutions gabonaises « fonctionnent » et sont « stables ». Franck Nguema n’hésite même plus à crier à la déstabilisation du Gabon. "Un « jugement de valeur » pour « déstabiliser la clef de voûte » des Institutions gabonaises qui fonctionnent et sont stables", écrit cet ancien militant de l’opposition gabonaise.

Pas sûr que cela suffise à stopper la polémique sur la santé d’Ali Bongo dont les activités ont été radicalement réaménagées depuis ses ennuis de santé. Encore que le fait que nos institutions fonctionnent et soient « stables » n’est pas un gage de la bonne santé d’un Ali Bongo, accusé de n’être plus aux manettes du pays. Les absences répétées et notables de l’ancien omniprésent-président de la scène politique nationale et internationale sont entre autres les arguments avancés par les détracteurs d’Ali Bongo pour étayer cette thèse.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article