Drame

Un gendarme gabonais mortellement poignardé par sa compagne lors d’une dispute nocturne

Un gendarme gabonais mortellement poignardé par sa compagne lors d’une dispute nocturne
Un gendarme gabonais mortellement poignardé par sa compagne lors d’une dispute nocturne © 2022 D.R./Info241

En pleine campagne des autorités gabonaises contre les violences faites aux femmes HeForShe, voici un drame qui devrait en appeler aussi une autre sur celles commises par les femmes sur les hommes. Un gendarme d’une trentaine d’années est passé jeudi de vie à trépas sous les coups mortels de sa compagne en plein camp de gendarmerie de Gros-Bouquet à Libreville. La compagne-tueuse dans une folie meurtrière, a eu raison de sa vie par plusieurs coups de couteaux au cours d’une dispute nocturne.

Info241 sur Whatsapp

Mise à jour à 11h00 : Selon des proches de la concubine du militaire, elle aurait agi par légitime défense car la victime serait rentrée ivre et l’aurait menacé d’une arme. De plus, le CHUO où a été transporté la victime aurait exigé une caution avant de prendre en charge le gendarme. Ce qui aurait compliqué sa prise en charge. Une sombre affaire.

Quel diable a bien pu piquer Sauterelle Françoise Nzé au point d’assener plusieurs coups de couteaux à son homme, Dandy Ndjili, dans la nuit de mercredi à jeudi ? L’enquête ouverte par les gendarmes pourra certainement y répondre. En attendant cet adjudant-chef de la gendarmerie a perdu la vie au cours de son transfert vers une structure sanitaire pour tenter de lui sauver la vie.

Le gendarme tué, de son vivant

Selon plusieurs sources, le couple avait l’habitude d’avoir des disputes enflammées. Ce jour-là, le pandore en service à l’Escadron de gendarmerie mobile (EGM) s’était à nouveau disputé avec la meurtrière avant de décider de rejoindre des amis aux Trois-Quartiers, un quartier voisin. C’est de retour de cette sortie autour de 3h du matin le jeudi, que la dispute dont l’objet n’est toujours pas connu, reprendra.

Cette fois, Sauterelle Nzé décidera d’en venir aux mains et se saisira d’un couteau pour s’en prendre à son concubin. Les photos du drame montrent la victime gisant dans une marre de sang créée par les nombreux coups de couteau reçus. Ce sont les cris de la victime qui obligera les voisins à enfoncer la porte du domicile où vivait le couple avant de faire la découverte.

La meurtrière présumée

Transporté d’urgence au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), Dandy Ndjili rendra l’âme en cours de route. Un drame qui a laissé sans voix ses collègues qui ne réalisent toujours pas ce qui s’est passé cette nuit. La compagne-tueuse a quant à elle, été placée en garde à vue dans les locaux de la Direction générale des recherches (DGR) chargée de faire la lumière sur cet homicide conjugal avant son placement en détention à la prison de Gros-Bouquet.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article