Viol sur mineure

Un gabonais condamné à 25 ans de prison pour avoir sodomisé une adolescente de 15 ans

Un gabonais condamné à 25 ans de prison pour avoir sodomisé une adolescente de 15 ans
Un gabonais condamné à 25 ans de prison pour avoir sodomisé une adolescente de 15 ans © 2022 D.R./Info241

La cour criminelle de Port-Gentil s’est penchée ce vendredi sur une autre affaire de viol sur mineure inscrite à son rôle. Audience où comparaissait Guy Junior Akendengué, un gabonais d’une trentaine d’années. Il était poursuivi pour le viol d’une adolescente de 15 ans qu’il aurait contraint à la sodomie avec une machette. Au terme du procès, le trentenaire qui a prétexté avoir agi ainsi à la demande de la gamine, a été condamné à une peine de 25 ans de prison et à 2 millions d’amende.

Info241 sur Whatsapp

Les faits remontent au 20 janvier 2021. En se rendant dans un établissement de la capitale économique gabonaise pour assister à ses cours de mise à niveau, la victime sera interpellée par Guy Junior Akendengue (32 ans) demandant à la fille de le suivre à son domicile afin de récupérer une pièce de voiture appartenant à son père. Après avoir refusé à plusieurs reprises, elle finira par accompagner celui qui sera son futur bourreau.

Le viol par sodomie

Sur les lieux, Guy Junior Akendengue se saisira d’une machette bien aiguisée avant de procéder aux attouchements sexuels. Prise de peur par les menaces de mort, la fillette se laissa faire tranquillement et douloureusement par cet ami de la famille qui ne s’est pas fait prier pour pénétrer copieusement par l’anus et sans le moindre préservatif sa victime qui venait tout juste d’avoir ses 15 ans.

Son crime sexuel accompli, il somma sa victime de se doucher. Erreur fatale ! C’est à ce moment qu’il filma discrètement la gamine nue en photo, lui ordonna expressément de ne révéler ce secret à personne au risque que sa nudité se retrouverait sur les réseaux sociaux. De retour à son école, elle se comportait autrement qu’avant. Ainsi, son éducateur scolaire l’interpellera sur les raisons de son visage de déterrée. Après avoir tout dit, le corps pédagogique, la famille, amis et connaissances furent informés sur cette terrible et rocambolesque affaire.

L’audience

Le prédateur sexuel fit aussitôt mis hors d’état de nuire par les agents de la gendarmerie suite à la plainte déposée par la mère de la victime. Dans le carde des informations complémentaires, le mis en cause nia farouchement les faits qui lui étaient reprochés, avant de reconnaître avoir introduit sa verge dans l’anus de la gamine de 15 ans au moment des faits. Ce 24 juin, il prétexta tout de même que l’adolescente était attirée par lui et que c’est à sa convenance qu’ils eurent des ébats amoureux.

Avant d’ajouter « que c’est sa victime qui eut le désir ardent de se faire prendre par l’arrière-train ». Des véritables ragots que ne reconnu sa victime. Fort de tout ce qui précède, Guy Junior Akendengue a été reconnu coupable du délit de viol sur mineure de moins de 18 ans et condamné à 25 ans de prison. Il devra verser cependant, la somme de 2 millions FCFA à Béatrice Ada Owono, la maman de sa victime au titre de dommages et intérêts. Il devrait sortir de tôle à 57 ans à part s’il bénéficie d’une grâce présidentielle d’ici là.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article