Viol en réunion

Sortie se plaindre de son concubin, elle se fait violer par deux jeunes à Franceville

Sortie se plaindre de son concubin, elle se fait violer par deux jeunes à Franceville
Sortie se plaindre de son concubin, elle se fait violer par deux jeunes à Franceville © 2021 D.R./Info241

La cour criminelle de Franceville (Haut-Ogooué) a rendu vendredi son verdict sur une sombre affaire de viol en réunion doublée de vol aggravé. Une gabonaise de 42 ans avait en effet été violée en 2018 alors qu’elle revenait de la brigade de gendarmerie pour se plaindre de son concubin. C’est sur le chemin du retour que les jeunes d’une vingtaine d’année décideront d’assouvir leur libido criminelle sur elle. Seul violeur rattrapé par la justice, l’accusé Nathanael Ongala (25 ans, au moment des faits) a été condamné à 12 ans de prison ferme.

Moov Africa

Il n’y a pas que les mineures de moins de 15 ans qui sont la cible privilégiée des nombreux criminels sexuels que regorgent le Gabon. L’attirance des jeunes pour des femmes d’âge mure existe également. C’est le triste sort réservé à une compatriote de 42 ans qui a été abusée sexuellement par ses jeunes bourreaux avant de la détrousser de son téléphone alors qu’elle tentait de rentrer à son domicile.

Le jeune violeur ici devant la cour criminelle

Les faits remontent au 25 septembre 2018 vers 4h du matin dans une des voies du quartier Hawai à Franceville. Partie à la brigade d’Epila pour se plaindre des agissements de son concubin, la victime n’aurait jamais imaginé le calvaire qui l’attendrait sur le chemin du retour. Elle sera attaquée par deux jeunes qui la suivait déjà depuis quelques minutes. Nathanael Ongala l’un des deux agresseurs sexuels, la plaquera au sol avant de lui intimer l’ordre de plus bouger.

Lui ôtant ses vêtements, il abusera de sa victime sans retenue avant de passer son tour au second jeune homme, Kelly Bral Ebedja qui demeure introuvable depuis. Pris en tenaille par ses bourreaux, elle aura le reflexe de crier à ses amants forcés : « Je suis séropositive ». Ce qui aura le chic de faire cesser l’appétit criminel de ses assaillants qui prendront la fuite emportant au passage le téléphone portable de la victime.

Ce sera sans compter sur la capacité de la victime à reconnaitre l’un de ses bourreaux sexuels : Nathanael Ongala. Une nouvelle fois au poste de brigade, elle donnera le signalement de ce dernier aux enquêteurs. Le jeune violeur sera rattrapé par les limiers à bord d’un taxi avant d’être présenté à la justice. Interrogé, il ne reconnaitra que les accusations de viol portées contre lui mais pas celui lié au vol du téléphone qui lui, serait l’œuvre de son comparse toujours en fuite.

Statuant sur cette sombre affaire, la cour criminelle de Franceville reconnaitra Nathanael Ongala coupable de viol en réunion, de viol et de vol en avec violences. En répression, il a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle afin de payer sa dette à la société. Il devrait recouvrer la liberté en 2030.


Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article