CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19

Santé : la grève du secteur public se durcit

Santé : la grève du secteur public se durcit
Santé : la grève du secteur public se durcit © D.R./Info241

Moov Africa

Le personnel de santé du service public, regroupé au sein du Syndicat national des personnels de santé (SYNAPS) est passé depuis le week-end dernier à la vitesse supérieure dans son mouvement de grève, en cessant presque d’assurer le service minimum.
En grève depuis la semaine dernière, les agents sanitaires réclament notamment la réouverture des écoles de santé de l’intérieur du pays fermées depuis huit ans.

’’Nous réclamons, la réouverture des écoles des santés fermés depuis huit ans. Le personnel de santé doit être formé afin de satisfaire aux exigences du métier qui évolue au fil des années. Depuis près de 12 ans, ce personnel soignant n’a plus bénéficié d’avancement sur le plan administratif, bloquant ainsi leurs carrières’’, a déclaré le président du SYNAPS, Serge Mikala Moudanga.

Au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Libreville, le personnel soignant ne reçoit qu’une dizaine de femmes en salle d’accouchement dans la journée. Les autres parturientes sont orientées vers des structures privées ou simplement priées de regagner leurs domiciles.

Selon, une sage-femme travaillant dans cet hôpital, en temps normal, la structure accueille près d’une soixantaine de femmes en accouchement.

Au service des urgences, seuls les cas jugés graves sont admis, a indiqué pour sa part un médecin urgentiste qui subit le diktat des personnels soignants.

La grève lancée par le SYNAPS touche également les autres hôpitaux publics de Libreville et gagnerait de manière graduelle ceux de l’intérieur du pays.

Selon Mikala Moudanga, des négociations sont ouverte avec le ministre de la Santé, mais ses camarades n’entendent pas céder sans que leur principale revendication ne soit pas satisfaite.

Samedi denier, le Premier ministre gabonais, le professeur Daniel Ondo a rencontré les leaders syndicaux en vue de désamorcer la tension qui prévaut sur le front social au Gabon.

D’autres syndicats ont annoncé qu’ils déclencheraient des mouvements de grève dans les tous prochains jours si leurs cahiers de charge ne sont pas pris en compte par le gouvernement.

Source : APA

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article