Opération scorpion

Noël Mboumba libre, reconnait avoir exécuté des « instructions malveillantes » de BLA

Noël Mboumba libre, reconnait avoir exécuté des « instructions malveillantes » de BLA
L’ancien ministre au cours de sa conférence de presse, ce jeudi © 2020 D.R./Info241

Noël Mboumba aurait-il bavé sur ses anciens amis de l’AJEV ? La question semble trouver réponse dans la conférence de presse qu’il a animé ce matin à Libreville, quelques heures seulement après qu’une juge d’instruction ait accédé à sa demande de liberté provisoire. L’ancien ministre gabonais du Pétrole, proche de l’ancien directeur de cabinet présidentiel Brice Laccruche Alihanga Fargeon alias BLA, a ainsi reconnu avoir « exécuté des instructions malveillantes de la part de personnes qui ont profité de leur position dominante ». En clair, il n’est pour rien. Il n’a fait qu’obéir aux ordres de BLA.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Noël Mboumba, une des victimes de l’opération scorpion désormais en liberté !

Noël Mboumba bénéficie depuis hier soir d’une mise en liberté provisoire dans le cadre des poursuites engagées contre les proches de Brice Laccruche Alihanga et sa cour de fidèles accusés de plusieurs chefs d’accusation tous liés à la corruption. Première victime de l’opération scorpion a recouvré une once de liberté après avoir été jeté en prison, l’ancien membre du gouvernement de Julien Nkoghe Bekale a animé ce matin une conférence de presse pour livrer quelques bribes de vérité sur les lourdes accusations qui pèsent sur lui.

L’ancien ministre du Pétrole qui a reconnu les faits de détournements de fonds publics, de malversations financières, d’association de malfaiteurs et de concussion, a clairement laissé entendre qu’il aurait agit sur « instructions malveillantes de la part de personnes qui ont profité de leur position dominante pour me conduire à poser des actes contraires à la loi ». Preuve que cet Ajevien a littéralement lâché ses anciens patrons dont Brice Laccruche Alihanga. Sa coopération avec la justice a favorisé sa mise en liberté provisoire.

A l’issue de cette conférence de presse, il est clairement établi que le régime d’Ali Bongo soupçonne Brice Laccruche Alihanga et ses amis d’avoir comploté pour le renverser en plus d’avoir mis la main sur plusieurs centaines de milliards de francs des caisses publiques. Noël Mboumba a par ailleurs saisi l’occasion de cette conférence de presse pour chanter son amour pour l’actuel pouvoir gabonais. « Je tiens à réitérer mon attachement indéfectible à la vision et à la politique du chef de l’Etat Ali Bongo et l’assure de ma totale fidélité et loyauté », a-t-il clamé.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article