CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Mesures d’austérité

Mise sous bons de caisse : seulement 6 617 fonctionnaires potentiellement « fantômes » !

Mise sous bons de caisse : seulement 6 617 fonctionnaires potentiellement « fantômes » !
Mise sous bons de caisse : seulement 6 617 fonctionnaires potentiellement « fantômes » ! © 2018 D.R./Info241

Alors que les autorités gabonaises avaient misé sur la mise sous bons de caisse des agents publics pour réduire la masse salariale, il n’en sera rien a priori. Selon le rapport d’étape fait hier par le ministre de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga y’Obegué, sous réserve de réclamations et de contentieux, il n’y a que 6 617 bons de caisse qui n’ont pas trouvé preneurs durant la période de distribution (17 au 24 juillet). Donc potentiellement 6 617 fonctionnaires fantômes dans l’Estuaire soit 5,71% des effectifs.

Moov Africa

Les chiffres de l’opération de mise sous bons de caisse imposée aux agents publics gabonais ce mois de juillet dans l’Estuaire ne sont guère reluisant pour les autorités gabonaises qui s’attendaient à découvrir une véritable niche d’économie pour le budget de l’Etat. Sur les 42 210 bons de caisse édités lors de cette opération, 35 503 ont été retirés. Soit un taux de 84,29%.

La déception pouvait donc se lire chez le ministre de la Fonction publique qui a rendu publique ces chiffres hier lors d’un point de presse. « Je dois vous faire un aveu. De mon point de vue, les résultats obtenus, sous toutes réserves, ne sont pas ceux auxquels nous devions nous attendre à ce stade de l’opération et au regard des renseignements que nous détenions déjà sur un certain nombre de compatriotes qui émargent au budget de l’Etat au titre de la fonction publique. », a dénoncé le ministre Ali Akbar Onanga y’Obegué.

Avant d’accuser : "Ces résultats sont manifestement biaisés et démontrent sans aucun doute, les comportements blâmables, la complicité, si ce n’est le manque de professionnalisme avéré d’un certain nombre de responsables administratifs qui étaient dans la chaîne de délivrance des documents servant à faire la preuve de la présence de l’agent public à son poste, à savoir les responsables hiérarchiques, les Directeurs Centraux des Ressources Humaines ainsi que les Secrétaires Généraux des Ministères".

Rappelons que ce chiffre de 6 617 fonctionnaires potentiellement fantômes va encore dégraisser dans les prochains jours avec l’opération de réclamation et de contentieux qui a débuté hier. Elle s’étendra jusqu’au 31 juillet pour ceux des agents n’ayant pu retirer leur bon de caisse dans les délais impartis. Autant dire que les autorités devront rapidement trouver ailleurs ses fonctionnaires fantômes si elles veulent réellement faire des économies en ces temps déclarés d’austérité.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article