Récession

Mayday, mayday, mayday, le secteur aérien gabonais ne décolle plus !

Mayday, mayday, mayday, le secteur aérien gabonais ne décolle plus !
Une vue aérienne du tarmac de l’aéroport de Libreville © 2017 D.R./Info241

C’est le triste constat que l’on est tenté de faire après l’arrêt momentané de 6 mois d’Afric-Aviation et d’Allegiance. Pour les désertes nationales et intérieures, les voyageurs gabonais ne doivent compter que sur la compagnie La Nationale, connue pour ses nombreux retards à répétition. La faute à la conjoncture économique que traverse actuellement le Gabon depuis de longs mois et l’arrivée sur le secteur domestique d’Afrijet.

Info241 sur Whatsapp

Le ciel gabonais connaîtrait-il les affres de la crise qui frappe de pleins fouets le Gabon ? Il y a de fortes raisons d’y croire. Aujourd’hui, seule la compagnie aérienne La Nationale tente de maintenir la cadence malgré la présence de plus en plus marquée d’Afrijet, qui s’est lancé avec succès dans le segment des vols domestiques.

Au niveau intérieur, les chiffres communiqués par l’Aéroport de Libreville (ADL) pour le 1er trimestre 2017 montrent des indicateurs de performances en recul sur une base comparable à 2016 : les mouvements commerciaux des avions, le nombre de passagers transportés et le volume de fret sont respectivement en baisse, quoique légère, de 2,7%, 4,8% et 5,3%.

Au niveau international, les vols en direction de l’étranger ont connu une légère hausse de 4,8 %. Mais ils cachent mal les contre-performances du nombre de passagers (-0,1 %) et du volume de fret (-7,9 %). D’une manière générale, la branche du transport aérien a débuté l’année 2017 avec des résultats mitigés.

En effet, les mouvements commerciaux des avions se sont redressés de 1,1%, suite à la vigueur du réseau international. Cependant le nombre de passagers transportés s’est replié de 2,2%, en raison de l’arrêt d’activité d’Allegiance et d’Ecair. Suivant la même tendance, le volume de fret a fléchi de 7,8%, indique la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale dans sa note de conjoncture trimestrielle.

Avec L’union

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article