CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Dette intérieure

Le Gabon tente de réduire sa dette auprès des entreprises locales

Le Gabon tente de réduire sa dette auprès des entreprises locales
Le Gabon tente de réduire sa dette auprès des entreprises locales © 2018 D.R./Info241

Alors que le gouvernement gabonais n’avait jusque-là d’yeux que pour sa dette extérieure, le pays dirigé par Ali Bongo se tourne désormais vers le règlement de ses dettes pendantes auprès des entreprises locales. Quelque peu contraint par l’accord signé avec Fonds monétaire international (FMI), le ministre du Budget a annoncé récemment avoir purgé sa dette intérieure du Gabon de 1,700 milliard.

Moov Africa

Jusque-là circonscrite au paiement de sa dette extérieure pour lui permettre d’emprunter sur les marchés extérieurs, le Gabon et sa loi des finances 2018 priorisent désormais la dette intérieure. Selon le ministre du Budget, l’Etat devrait solder pour l’année 2018 534 milliards aux PME-PMI locales.

Cette action salvatrice, permettra à plusieurs PME-PMI d’éviter l’asphyxie économique et de se régénérer. Le contexte économique, certes difficile marqué par un surendettement massif, n’a pas empêché l’Etat de mettre en œuvre un Plan de relance économique tout en réduisant ses créances vis-à-vis des entreprises locales.

Ce paiement de la dette intérieure de l’Etat a notamment été confirmé par Simon-Landry Aninga Mangoye, président du collectif national des PME-PMI dans une récente interview accordée au journal pro-gouvernemental l’Union : « L’Etat a dégagé, pour plusieurs entreprises locales, un montant de 1 milliard 700 millions de francs. D’autres dossiers sont en cours de traitements », avait-il affirmé.

Si une partie de la dette intérieure a été soldée, elle n’est certainement pas gage d’une renaissance économique. L’Etat justifiant bien trop souvent ses retards de paiement à l’existence de surfacturations et de travaux non réalisés par certaines entreprises. Une manœuvre bien habile pour masquer de profonds problèmes de trésorerie auxquels le Gabon fait face depuis la chute des cours du pétrole dont les recettes de l’Etat sont fortement dépendantes.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article