CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 389
Nombre de décès depuis mars 2020 183 +5

Situation vaccinale

Première dose 100 884
Seconde dose 76 508

% de la population

4,86%
3,68%

Situation globale

1 607 +517 76 508 29 515 +289
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Combat de coqs

Laccruche Alihanga fait capituler un soutien d’Ali Bongo qui le contestait

Laccruche Alihanga fait capituler un soutien d’Ali Bongo qui le contestait
Les pressions de la présidence ont eu raison de la détermination de Théodore Rollins Ayembe © 2017 D.R./Info241

La force de dissuasion du tout nouveau directeur de cabinet présidentiel gabonais d’Ali Bongo semble avoir pris du galon. Théodore Rollins Ayembe alias « Etudiant » qui contestait vigoureusement sieur Brice Laccruche Alihanga, a dans une vidéo publiée mardi, demandé "pardon" à l’illustre collaborateur d’Ali Bongo. Le jeune activiste pro-pouvoir gabonais qui disait avoir été victime d’une "tentative d’assassinat" fomentée par le nouveau maître du palais du Bord de mer, fait finalement volte-face et présente ses plates excuses au "DC" si cruellement éprouvé par ses récentes sorties dénigrantes. Un revirement spectaculaire qui pourrait faire école.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Le directeur de cabinet d’Ali Bongo impliqué dans l’agression d’un de ses détracteurs ?

Le calme semble être de mise entre « Etudiant » et Brice Laccruche Alihanga. Après avoir posté une vidéo de protestation contre les agissements jugés intolérables et sectaires du récent directeur cabinet promu, le violent détracteur du tout nouveau DC a recouvré la « raison » car dit-il, il était en colère. Dans une précédente vidéo, « Etudiant » accusait notamment Laccruche Alihanga de confisquer Ali Bongo à ses vrais « frères » c’est-à-dire les autres soutiens du patron du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 1968).

Le jeune activite du régime qui promettait des vertes et des pas mures à celui qui « n’avait pas de village dans le Haut-Ogooué », fait désormais son mea culpa et des excuses publiques aux personnes que ses propos belliqueux auraient pu blesser. Un calumet de la paix entre les deux hommes qui cache mal le malaise profond qui a gagné les soutiens de la « première heure » d’Ali Bongo face à ses nombreux détracteurs politiques pendant et après la présidentielle toujours controversée du 27 août 2016.

La vidéo d’excuses du détracteur du directeur de cabinet d’Ali Bongo

De toute évidence, il semblerait que les médiations musclées pour obtenir la fin de la sédition de Théodore Rollins Ayembe aient finalement porté leurs fruits. Ces « frères » d’Ali Bongo ont finalement réussi à accorder leurs violons. « Etudiant » enterre donc la hache de guerre contre le premier collaborateur d’Ali Bongo dont il contestait pourtant les origines Altogovéennes et surtout le management « Ajevien » de la Présidence de la République du nouveau directeur de cabinet.

Dans sa vidéo de « pardons », Théodore Rollins Ayembe appelle cette fois respectueusement Brice Laccruche Alihanga à récompenser l’ensemble des soutiens d’Ali Bongo. En effet, lors d’un précédent conseil des ministres, Ali Bongo avait distribué de nombreux postes à ses partisans et sa proche famille biologique. En ayant, oublié les plus fervent de ses soutiens du « mapane ». Ce qui a eu le chic de susciter la colère des pro-Ali Bongo qui voyaient en ces nominations ciblées, la main noire de Brice Laccruche Alihanga.

Le linge sale s’est une fois de plus très bien lavé en famille. Celle des soutiens d’Ali Bongo qui se disputent parfois glacialement les postes de responsabilité de l’administration publique. Une guerre larvée qui se joue depuis entre les amis du nouvel homme fort de la présidence et ceux qui semblent voir en lui un arriviste promu malencontreusement par Ali Bongo à un poste aussi décisif. Comme quoi, il y aura toujours beaucoup d’appelés et peu d’élus malheureusement !

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article