CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 77/48h
Nombre de décès depuis mars 2020 157+0

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

510 -178 12 337 24 832 +77
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Abus de pouvoir

La Conasysed menace de faire grève suite à l’arrestation « abusive » d’une directrice d’école

La Conasysed menace de faire grève suite à l’arrestation « abusive » d’une directrice d’école
La directrice d’école serait injustement incarcérée depuis plusieurs jours © 2021 D.R./Info241

La Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a animé un important point de presse ce mardi à Libreville pour dénoncer de l’arrestation depuis le 28 janvier d’Estelle Mengue Nteme, directrice de l’école publique communale de Nianame de Kango (Estuaire). La responsable scolaire serait victime d’un abus de pouvoir de la part des forces de l’ordre d’où leur appel à la grève si celle-ci ne recouvrait pas la liberté avant ce vendredi.

Moov Africa

Dans sa déclaration, le délégué général de la Conasysed, Louis Patrick Mombo, a rappelé les faits qui ont amené à l’arrestation de leur collègue. « Madame Estelle Mengue Nteme, directrice de l’école publique communale de Nianame de Kango a été interpellée au sein de son établissement aux environs de 13h par les éléments en civil de la gendarmerie nationale », a-t-il laissé entendre.

Les syndicalistes au cours de leur déclaration à la presse hier

Avant de poursuivre : « Notre collègue a été déférée devant le procureur de la République qui lui a décerné un mandat de dépôt le vendredi 29 janvier 2021. Elle est donc incarcérée à la prison centrale de Libreville depuis le vendredi 29 janvier 2021 au motif qu’elle aurait outragé un agent il y a trois mois, en ne présentant pas un test Covid-19 à un poste de contrôle en partance de Ntoum pour son poste de travail à Kango ».

La Conasysed attire en outre, l’attention des enseignants sur cette situation d’abus de pouvoir des forces de de l’ordre à leur endroit. Le cas de madame Estelle Mengue Nteme ne serait pas isolé. La puissante confédération syndicale des enseignants du Gabon dénonce, d’autres cas d’exactions des forces de l’ordre sur les enseignants. Il y a quelques mois, précise-t-elle, au lycée Paul Iindjendjet Gondjout une enseignante aurait failli se faire enlever dans l’enceinte dudit lycée par un haut gradé de la Garde républicaine. Ou encore le cas du directeur de l’école d’Andeme accompagnant les conseillers pédagogiques, qui s’est fait agressé par un gendarme.

S’appuyant sur la problématique des violations des franchises scolaires, notamment l’article 47 de la loi n°14/2005 du 8 août 2005 portant Code de déontologie de la Fonction publique ainsi que sur l’article 56 de la loi 1/ 2005 du 04 février 2005, portant Statut général de la Fonction publique, ces deux articles garantissent la protection de l’agent public dans l’exercice de ses fonctions. Plus curieux, le ministre de l’Education nationale semble avoir abandonné son agent Estelle Mengue Nteme, a fait observer la Conasysed dans leur déclaration.

« Depuis bientôt 6 jours, Mengue Nteme Estelle est incarcérée et aucun responsable de sa hiérarchie allant du chef de base pédagogique au ministère, n’a produit un rapport malgré la violation flagrante des franchises scolaires », a relevé Louis Patrick Mombo. Aussi, la Conasysed exige la libération immédiate d’Estelle Mengue Nteme avant le 5 février, soit ce vendredi. Faute de quoi, la confédération syndicale inviterait les enseignants à la grève dès ce lundi.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article