CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Vie des partis

L’Union nationale ouvre son 2e congrès sur fond de tensions internes de l’après Myboto

L’Union nationale ouvre son 2e congrès sur fond de tensions internes de l’après Myboto
Le parti a célébré hier sa 10e année d’existence © 2020 D.R./Info241

Les travaux du 2e congrès de l’Union nationale (UN, opposition) se sont ouverts hier à Libreville. Si l’on s’en tient aux différentes interventions, il apparaît clairement que de profondes divergences traversent ce parti, l’une des premières forces de l’opposition gabonaise à la tête de laquelle Zacharie Myboto s’apprête à passer le relais.

Moov Africa

De fortes rumeurs ont fréquemment annoncé "Zack Power" sur le départ à la tête de l’Union Nationale. Après quelques démentis, les hiérarques de ce parti dévoileront finalement le nom du successeur de l’inusable Zacharie Myboto ce lundi 7 décembre. Agé de 82 ans, il est désormais officiellement acquis que l’ancien tout puissant hiérarque du PDG du temps du parti unique, devenu opposant virulent au pouvoir Bongo-PDG depuis les années fin 1990, va quitter les choses ce lundi 7 décembre 2020 après 56 ans de présence sur la scène politique nationale.

Des signes de fébrilité

Affaibli par le poids de l’âge, il faut dire que l’homme fort de Mounana n’avait plus trop le choix que de laisser poursuivre d’autres. Mais au regard des positions des uns et des autres, il apparaît clairement que "l’ancien" ne laisse pas une maison soudée et unie au-delà des discours officiels, bien au contraire. Pour corroborer cette thèse de sérieuses divergences au sein de ce parti, l’on notera l’absence de Casimir Oye Mba à l’ouverture de ces travaux et l’intervention clairement à charge du secrétaire exécutif Minault Maxime Zima-Ebeyard.

Le président de cette formation politique, lors de son allocution

En effet, au moment de céder son fauteuil après 10 ans à sa tête, il se susurre que Zacharie Myboto souhaiterait que l’un de ses proches, entre sa fille Chantal Myboto et son beau-fils, Paul Marie Gondjout, assurent la continuité. Ce qui n’est pas du goût du reste des hiérarques de ce parti qui se sentent ainsi malmenés. « Nous ne pouvons, ni comprendre, ni accepter que se reproduisent les mêmes pratiques moyenâgeuses de transmission du pouvoir monarchique que nous dénonçons en face de nous », a déclaré Zima-Ebeyard.

L’après-Myboto en question

Prêtant ainsi le flan à de combinaisons peu démocratiques qui auraient cours dans le processus qui aboutira ce lundi à la désignation au successeur de Zacharie Myboto. Il va sans dire que les travaux en commission qui se poursuivent ce dimanche pourraient accoucher d’une souris. La formation politique de l’Ancienne Sobraga, chère à feu André Mba Obame saura t-elle négocier ce virage très déterminant dans l’optique de 2023, tel que l’ont souhaité Jacques Adiahénot et Laurent Angue Mezui en tant que leaders et représentants des partis alliés ?

Une vue des participants à ce congrès

Nous le saurons ce lundi à la clôture. Toutefois, il est déjà à noter que ce congrès coïncide avec sa dixième année d’existence. L’UN avait vu le jour le 5 décembre 2010. C’est un anniversaire sous tensions que célèbre depuis hier les militants de cette formation politique aux "Jardins d’Ianna" à Okala.

Moov Africa

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article