Justice

L’immunité parlementaire de l’Ajevien Justin Ndoundangoye en phase d’être levée !

L’immunité parlementaire de l’Ajevien Justin Ndoundangoye en phase d’être  levée !
L’immunité parlementaire de l’Ajevien Justin Ndoundangoye en phase d’être levée ! © 2019 D.R./Info241

L’ancien ministre des Transports, Justin Ndoundangoye, vivrait ses dernières minutes d’homme libre. Visé comme l’ensemble des proches de l’ancien directeur de cabinet d’Ali Bongo, Brice Laccruche Alihanga Fargeon, dans la vaste opération anti-corruption des autorités judiciaires, le député de Franceville voit depuis ce mercredi son immunité parlementaire étudiée par l’Assemblée nationale. Ce qui fait de lui, la prochaine grosse victime de cette opération mains-propres qui a déjà mis sous mandat de dépôt quatre ministres du gouvernement.

Info241 sur Whatsapp

Lire aussi >>> Viré du gouvernement, Justin Ndoundangoye a déjà rebondi à l’Assemblée nationale !

Alors que son immunité parlementaire était la seule chose qui l’a évité de finir comme ses pairs en détention préventive à la prison centrale de Libreville, Justin Ndoundangoye pourrait bien se retrouver prochainement dans les bras de la justice gabonaise. Selon un document officiel dont Info241 s’est procuré, l’Assemblée nationale étudie depuis ce jour, la demande de levée de l’immunitaire de l’actuel député du 2e arrondissement de Franceville.

Lire aussi >>> Un proche de Brice Fargeon, appréhendé à bord d’un avion tentant de quitter le Gabon

Une procédure engagée par la justice gabonaise à la suite de son audition mercredi dernier, dans le cadre de ce nouveau scandale qui ébranle les membres de l’Association des jeunes émergents volontaires (AJEV) de Brice Fargeon. Tous les Ajeviens placés dans des sociétés étatiques juteuses ont tous ou presque été jetés en prison pour corruption. Justin Ndoundangoye qui est le secrétaire général de l’AJEV y avait échappé jusque-là en raison de son statut de député.

Ce statut est donc en phase d’être levé par l’Assemblée nationale pour qu’il réponde à son tour des graves accusations qui pèsent sur ce bras droit de l’ancien tout puissant directeur de cabinet présidentiel. L’ancien ministre des Transports du gouvernement Julien Nkoghe Bekale vivrait-il ses dernières heures d’homme libre ? Avec une assemblée nationale aux mains du parti d’Ali Bongo à l’origine de cette opération, il est presque certain que cette immunité soit levée dans les prochains jours.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article