Libreville, le
jeudi 5 août 2021

CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 26 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 163 +0

Situation vaccinale

Première dose 59 315
Seconde dose 40 925

% de la population

2,85%
1,97%

Situation globale

64 -4 40 925 25 370 +26
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Soulagement

Funérailles d’André Mba Obame : la dépouille de l’opposant enfin à Oyem !

Funérailles d’André Mba Obame : la dépouille de l’opposant enfin à Oyem !
L’arrivée de la dépouille à l’aéroport d’Oyem © 2015 D.R./Info241

La dépouille de l’opposant André Mba Obame (AMO) a enfin pu rallier l’aéroport d’Ewormekok d’Oyem ce vendredi après-midi après avoir été bloquée deux jours durant à Libreville. C’est donc une longue et pénible épreuve de force entre le pouvoir et les militants du disparu qui se referme sur ces funérailles très politisées.

Moov Africa

Initialement annoncé pour être acheminé par un avion de l’armée française sur le tarmac de l’aéroport de Libreville, c’est finalement par vol spécial de la compagnie locale Afric Aviation, que le corps a pu rejoindre la ville d’Oyem. Les populations d’Oyem massées depuis ces deux jours n’ont pas boudé leur joie à recevoir enfin le vol funéraire. Le cortège funèbre s’est ensuite dirigé vers une église catholique de la commune où est prévue une messe en mémoire du disparu après un court tour de ville.

La marche de départ de l’aéroport d’Oyem

Des échauffourées ont éclaté entre les populations et la police peu avant l’arrivée de la dépouille à Oyem, tout comme à Libreville, à la suite du départ de l’aéronef. « Tout est rentré dans l’ordre, » a rassuré une autorité locale jointe par téléphone. Après la messe, le corps d’AMO sera exposé à sa résidence pour des hommages populaires avant son transfert prévu demain sur Medouneu où il sera inhumé.

Un des leaders de l’opposition accompagnant le corps du défunt

André Mba Obame est décédé le 12 avril dernier à Yaoundé (Cameroun) à 57 ans des suite d’une longue maladie. Son corps avait regagné Libreville ce mardi, accueilli par un nombre impressionnant de Librevillois. C’est le lendemain de cette arrivée que des rumeurs aux relents ésotériques ont plané sur un hommage du président de la république gabonaise, Ali Bongo. Des incompréhensions qui ont occasionné des va-et-vient durant deux jours de la dépouille à l’aéroport de Libreville.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article