CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 73 +41
Nombre de décès depuis mars 2020 159 +1

Situation vaccinale

Première dose 35 228
Seconde dose 15 268

% de la population

1,69%
0,73%

Situation globale

290 -152 15 268 24 958 +73
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Locales/Législatives 2018

Elections du 6 octobre : En colère, les populations incendient la mairie de Ndjolé

Elections du 6 octobre : En colère, les populations incendient la mairie de Ndjolé
Elections du 6 octobre : En colère, les populations incendient la mairie de Ndjolé © 2018 D.R./Info241

Comme il est désormais de coutume au Gabon, la proclamation des résultats des élections a donné à une nouvelle fois donné lieu a de vives contestations. Hier soir les populations de Ndjolé (Moyen-Ogooué), une petite bourgade située au centre du pays, ont incendié la mairie de leur localité suite à la proclamation par la commission départementale de résultats jugés fantaisistes des élections locales et législatives de ce 6 Octobre

Moov Africa

Les mauvaises habitudes ont décidément la peau dure au Gabon. Alors que la Présidence de la République avait annoncé ce dimanche par la voix de son porte-parole une élection transparente, il semblerait que de forts soupçons de fraude pèsent sur le scrutin jumelé de ce 6 octobre.

Une vue des dégâts

Des soupçons de fraude qui auraient conduit les populations excédées à incendier les locaux de la mairie de Ndjolé ce lundi soir, au terme de la proclamation des résultats provisoires des élections locales et législatives du département de l’Abanga Bigné par la commission électorale départementale. Selon les premières informations recueillies, si aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, il reste que de nombreux documents d’état civil seraient partis en fumée.

Des riverains sur les lieux

Depuis la fin de ces élections les langues se délient. Plusieurs témoignages concordants font état de fraude massive ou d’achats des voix des électeurs. Toute chose qui est de nature à jeter le discrédit sur le prétendu « raz de marrée » de la majorité d’une part mais surtout qui interroge une nouvelle fois sur la nature de la démocratie gabonaise d’autre part.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article