CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 15 /48h
Nombre de décès depuis mars 2020 162 +0

Situation vaccinale

Première dose 50 227
Seconde dose 32 261

% de la population

2,42%
1,55%

Situation globale

125 +6 32 261 25 260 +15
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Crise post-électorale

Le dialogue politique d’Ali Bongo aura lieu à Libreville sur trois semaines

Le dialogue politique d’Ali Bongo aura lieu à Libreville sur trois semaines
Les membres du Comité ad-hoc © 2017 D.R./Info241

Il aura fallu 13 jours au lieu des 5 jours initialement prévus pour que le comité ad-hoc, censé préparer le dialogue national d’Ali Bongo, parvienne à s’accorder sur le cadre, les termes et surtout les thématiques de ce futur conclave politique gabonais. Celui-ci aura lieu à Libreville et devrait durer 21 jours sous réserve des amendements que pourraient y faire Ali Bongo qui recevra le rapport général mercredi. Les travaux de ce comité doivent prendre fin vraisemblablement aujourd’hui.

Moov Africa

Après 13 jours de débats houleux, le comité préparatoire du dialogue national inclusif et sans tabou d’Ali Bongo et ses 3 groupes de travail sont enfin parvenus hier à adopter le futur socle de ces assises. Selon nos informations exclusives, les membres du comité ad-hoc auraient choisi Libreville pour la tenue de ce dialogue et celui-ci devrait s’étendre sur 3 semaines soit 21 jours.

Après plusieurs reports, c’est finalement hier que le rapport final a été adopté par les 40 membres de ce comité préparatoire après une longue série de plénières. Les membres de ces 3 groupes issus de l’opposition et de la majorité n’ayant pas trouvé de consensus dans leur groupe, il revenait donc à la plénière de trancher. C’est cette recherche de consensus qui aurait occasionnée des débats houleux et le retard à l’allumage du dialogue.

Rappelons à toutes fins utiles que ces 3 groupes avaient respectivement pour missions d’élaborer le code de bonne conduite et le règlement intérieur (groupe 1) ; la rédaction des termes de référence, ainsi que les projets d’ordre du jour et la liste des participants au dialogue national (groupe 2). Enfin, la structuration organisationnelle et le budget desdites assises (groupe 3).

Selon l’accord obtenu entre majorité et opposition, « les parties prenantes s’engagent à respecter les actes du dialogue politique et à tout mettre en œuvre en vue de leur application intégrale. Ces actes reçoivent force obligatoire dès leur introduction dans l’ordonnancement juridique national par l’adoption de textes législatifs (Constitution, lois organiques et ordinaires), et réglementaires (décrets, arrêtés et dérisions), selon les procédures requises. La majorité et l’opposition s’accordent au cours de la phase politique, à l’issue des travaux en commissions thématiques, sur un cadre de suivi, à parité, et sur un chronogramme de mise en œuvre dans les meilleurs délais, les actes du dialogue politique ».

Les grandes conclusions des travaux ont bien été adoptées hier. Ce mardi, les membres du comité ad-hoc paritaire se retrouveront autour du pPremier ministre, par ailleurs président du comité, pour clôturer leurs travaux. Le rapport général adopté, il reviendra à Ali Bongo dès mercredi, d’en prendre connaissance et de lancer en temps voulu l’ouverture des assises de son dialogue politique qui parait une nécessité après sa réélection controversée au scrutin présidentiel du 27 août dernier.

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article