CORONAVIRUS

Situation au Gabon
par Info241

En savoir +

Situation épidémiologique

Nouveaux cas Covid-19 rencensés 32 -45
Nombre de décès depuis mars 2020 158 +1

Situation vaccinale

Première dose 29 400
Seconde dose 12 337

% de la population

0,014%
0,005%

Situation globale

442 -68 12 337 24 864 +32
Cas actifs Covid-19 Personnes vaccinnées Nombre total de cas
Covid-19 Covid-19
Braconnage

Des trafiquants d’ivoire arrêtés à Oyem

Des trafiquants d’ivoire arrêtés à Oyem
Trois trafiquants © 2015 D.R./Info241

Trois trafiquants d’ivoire, Jean-Blaise Eyi Nze, Alain Mengue Mbeng et Jean-François Ndong Nsi, ont été écroués, jeudi dernier à Oyem dans la province du Woleu-Ntem, pour détention et commercialisation interdites des pointes d’ivoire, a-t-on appris de source judiciaire.

Moov Africa

Les trois braconniers et trafiquants d’ivoire ont été arrêtés, mercredi 1er juillet à Oyem, en possession de deux pointes d’ivoire, par l’Office central de lutte anti-drogue (OCLAD), avec les appuis de l’ONG Conservation Justice, de WWF et de l’Agence nationale des Parcs nationaux (ANPN).

Le propriétaire de ces pointes d’ivoire, le sergent-chef major de l’armée, Davy Eyi Mbeng, a également été arrêté avant d’aller méditer, avec ses complices, sur leur sort à la maison d’arrêt d’Oyem, conformément à la loi.

En raison des chefs d’accusation qui pèsent sur eux, nul doute que ces trafiquants devront répondre de leur acte en attendant leur jugement devant les juridictions compétentes.

« Dans le Code forestier, la chasse, la capture, la détention, le transport et la commercialisation des espèces intégralement protégées sont interdits. Les infractions vis-à-vis de ces espèces sont punies de 3 à 6 mois de prison avec des amendes allant de 100 000 à 10 millions de francs CFA », a déclaré une autorité judiciaire en poste dans la capitale du Woleu-Ntem.

« Dans les pays voisins, les sanctions sont beaucoup plus fortes, au point que le Gabon attire différents trafiquants non seulement d’ivoire mais aussi d’autres produits prohibés », a révélé la même source.

On rappelle que le Gabon vient d’être félicité par le Gouvernement américain à travers son service dédié à la protection de la vie sauvage USFWS (US Fish and Wildlife Service), pour son engagement et ses efforts dans la lutte contre le trafic de faune et la gestion des parcs nationaux.

Aussi, afin de renforcer et garantir la continuité des actions entreprises, le rehaussement des sanctions contre les trafiquants paraît-t-il nécessaire.

Avec AGP

Info241 sur Whatsapp

Newsletter de Info241.com

Inscrivez-vous maintenant pour recevoir notre newsletter quotidienne


Info241.com s'engage à ne pas vous envoyer de messages non sollicités. Si vous changez d'avis, vous pourrez vous désabonner de cette newsletter à tout moment.

Commenter l'article